En 2020, l’EPITA a officialisé 11 nouveaux partenariats à l’international !

En 2020, l’EPITA a officialisé 11 nouveaux partenariats à l’international !

L’EPITA ne fait pas qu’apporter des compétences techniques à ses futurs ingénieurs : elle leur donne également une compréhension plus fine du monde qui les entoure, notamment à travers la dimension internationale de son cursus. Une culture de l’ouverture qui, en 2020, a permis à l’école d’officialiser 11 nouveaux partenariats avec des universités étrangères malgré la pandémie !

 

Semestre International en Chine x Beijing Institute of Technology

 

L’international, une expérience unique

Tous ceux passés par l’EPITA vous le diront : le semestre à l’étranger de 2e année fait partie, au même titre que la Piscine de 3e année ou le projet de fin d’études, des temps forts de la vie EPITéenne. Le genre de moment qui vous transforme autant qu’il vous transporte et, surtout, vous marque à jamais. Et pour que cette étape soit mémorable, l’école peut compter sur un important réseau d’universités partenaires à travers le monde.

Avec ces 11 nouveaux accords signés en 2020, ces universités sont désormais au nombre de 93 (réparties dans 45 pays différents sur tous les continents) à pouvoir accueillir les ingénieurs en informatique de demain pour quelques mois (voire, parfois, pour un double diplôme également). « Partir au bout du monde pendant plusieurs mois, c’est une expérience parfois unique à vivre, qui permet de grandir personnellement et intellectuellement, rappelle Nazima Canda, directrice des relations internationales de l’EPITA. Non seulement, ce semestre permet de découvrir une autre culture, un autre pays, voire un autre continent, mais c’est aussi l’occasion d’avoir une vision anglophone de la science et des technologies. C’est enfin une chance de bâtir un réseau international car les étudiants gardent forcément des liens avec les personnes croisées sur place ! »

 

 

Le Cameroun et le Portugal arrivent !

Deux de ces nouveaux partenaires se situent dans des pays jusque-là absents de la liste des destinations possibles pour les étudiants : le Cameroun avec l’Agenla Academy à Yaoundé et le Portugal via l’Instituto Superior de Engenharia do Porto. « Chaque pays qui vient s’ajouter est une opportunité supplémentaire de découvrir une autre approche de  l’enseignement, de la gestion de projet et, tout simplement, de la vie, note Nazima. C’est surtout un bon moyen d’acquérir des compétences très recherchées par les entreprises, comme l’adaptabilité ou le fait de pouvoir facilement travailler avec des équipes multiculturelles. D’ailleurs, les étudiants des universités partenaires peuvent eux-aussi venir passer un semestre chez nous ! »

L’Agenla Academy et l’Instituto Superior de Engenharia do Porto font ainsi partie du « cru 2020 » aux côtés de l’Universidad Politecnica de Madrid (Espagne), de l’Unicorn University à Prague (République tchèque), de la Fontys University of Applied Sciences à Eindhoven et Venlo (Pays-Bas), de la Murdoch University à Perth (Australie), de l’University of Auckland (Nouvelle-Zélande), du Davidson-Davie Community College à Thomasville et Mocksville (États-Unis) et de HongBang University de Ho Chih Minh-Ville (Vietnam). Dès l’an prochain, elles pourront toutes accueillir les futurs ingénieurs de l’EPITA.

 

En 2020, l’EPITA a officialisé 11 nouveaux partenariats à l’international !

L’Agenla Academy au Cameroun

 

En 2020, l’EPITA a officialisé 11 nouveaux partenariats à l’international !

Le Davidson-Davie Community College aux États-Unis

 

Les voyages encore possibles malgré la Covid-19

Contexte sanitaire oblige, toutes les destinations ne seront pas forcément accessibles pour les quelque 270 étudiants de l’EPITA qui réaliseront leur semestre d’échange académique en 2021. Pour autant, ces EPITéens conserveront un choix non négligeable de destinations, principalement en Europe, mais pas seulement. « Nos étudiants pourront aller en Pologne, en Irlande, en Italie, en Croatie, en République tchèque, en Lituanie, en Lettonie, en Corée du Sud, en Afrique du Sud, en Israël, aux Emirats arabes-unis, voir au Japon aussi. », précise Nazima Canda. De quoi envisager de beaux souvenirs en perspective !