Trophée Excellencia : Les femmes High Tech à l’honneur

À l’initiative de Femmes du Numérique, la Commission de Syntec Numérique et de l’EPITA, Excellencia est le premier trophée à récompenser les femmes High Tech. La cérémonie de remise des prix a eu lieu le 30 octobre à Paris, en présence d’Axelle Lemaire, secrétaire d’état chargée du numérique et présentée par Daniel Jarjoura, co-fondateur de Startup42, l’accélérateur de l’EPITA, devant plus de 400 personnes. Cinq femmes ont été récompensées, dont trois étudiantes, par un jury de huit personnalités*.

miniature_excellencia-web-texte.jpg

Véronique Di Benedetto, présidente de la commission Femmes du Numérique a inauguré la soirée : « Nous devons appréhender le monde de façon globale et collective ». Elle a rappelé que seule 28 % des employés du numérique étaient des femmes et que le combat était en encore à mener face aux préjugés et clichés. Elle a exhorté la salle à « encourager les talents féminins ».

Excellencia---Di-Benedetto.jpg

Véronique Di Benedetto

« Soyez les hussardes de cette république numérique »

« Le numérique doit être un outil au service du développement, a continué Axelle Lemaire, par tous et pour tous ». Elle a défendu l’enseignement du code et remercié l’EPITA pour ses actions dans ce domaine (comme Femme Ingénieure ou Girls Can Code). Elle a rappelé que l’engagement du gouvernement sera actif tant qu’il manquera des femmes dans ce secteur : 34 % des étudiants en école d’ingénieurs sont des jeunes femmes, elles ne sont pourtant que 21 % d’ingénieures. « La transformation numérique doit être source de progrès technique mais aussi de progrès social, a-t-elle assuré, hackez vos propres vies et soyez les hussardes de cette république numérique : la femme est l’avenir de l’homme ».

Excellencia---A.-Lemerre.jpgAxelle Lemaire

Après une intervention de Veronique Torner et Philippe Montarges, présidents fondateurs d’Alter Way – un opérateur de services dédié au digital – à propos de la mixité et l’égalité professionnelle, le premier trophée de la soirée a été remis à « la créatrice d’entreprise numérique de l’année » : Agnès Jbeily, fondatrice de Datanoos. Cette entreprise propose de mettre en relation clients et marques de façon innovante. Une plateforme permet au consommateur d’avoir la maîtrise de l’utilisation et l’exploitation de ses données personnelles. Pour les marques, c’est un moyen d’interagir en direct et en toute transparence avec ses clients. Laure Courty de JeStocke et Natacha Aordas de Soonvibes étaient les deux autres nominées.

Excellencia---V.Torner---P.jpg

Daniel Jarjoura, Veronique Torner et Philippe Montarges

Excellencia---Agnes.jpg

Agnès Jbeily

Viviane Chaine-Ribeiro, présidente de Talentia Software et de la Fédération Syntec, a ensuite pris la parole pour aborder la conciliation entre vie professionnelle et vie personnelle, avant la remise du deuxième trophée, celui de « la femme High Tech investie dans l’action sociale ou humanitaire ». Ce prix a été remporté par Ludwine Probst, développeuse de Duchess France, une association qui souhaite donner plus de visibilité aux femmes du numérique et mettre en avant des rôles modèles. Étaient également nominées, Laure Lavorel pour Passerelles Numérique et Audrey Louail pour l’association Laafi.

Excellencia---V.-Chaine-Ribeiro.jpg

Viviane Chaine-Ribeiro

Excellencia---Ludwine.jpg

Ludwine Probst

Le numérique, un accélérateur de carrière

Excellencia---etudiantes.jpg

Stéphanie Savin et Joël Courtois, membres du jury, entourés des étudiantes lauréates

Avant de remettre les prix de la catégorie « Étudiantes scientifiques », Hélène Diep (EPITA promo 2004), présidente de Prium Consulting et Frédéric Fourdrinier (promo 1994), Director Network and Mobility Consulting de Hewlett-Packard ont évoqué le numérique en tant qu’accélérateur de carrière. « Apprendre à coder, c’est apprendre à manier des concepts et connaitre les enjeux du monde numérique » a expliqué Hélène Diep. Joël Courtois, directeur général de l’EPITA, a ensuite remis le trophée aux étudiantes : Julia Benaïs, Tania Situm et Justine Zanna-Bellegarde. Julia et Tania, respectivement étudiante post-bac et bac +2 se voient offrir l’intégralité de leur scolarité à l’EPITA. Enfin, le jury a décerné un « prix coup de cœur » à Justine pour récompenser son parcours atypique et son profil volontaire. Sa première année d’étude à l’EPITA sera également financée dans ce cadre.

Excellencia---Anciens-Epita.jpgFrédéric Fourdrinier et Hélène Diep

Excellencia---Mamou-Mani.jpg

Guy Mamou-Mani

En conclusion de cette soirée, Guy Mamou-Mani, président du Syntec Numérique et parrain de la promotion 2015 de l’EPITA, a rappelé les engagements du Syntec et de Femmes du Numérique pour la cause féminine. Du travail reste à faire, mais les initiatives et la dynamique existent. Il faut passer ensemble, femmes et hommes, du monde de l’informatique à celui du numérique. Et comme un belle pirouette aux clichés et aux préjugés, c’est Veronique Di Benedetto qui a remis un bouquet de fleurs de remerciement à Daniel Jarjoura !

Excellencia---fleurs.jpg

Des fleurs de remerciement pour Daniel Jarjoura

Le prochain rendez-vous est donné le 15 octobre lors de la journée « Filles et maths : une équation lumineuse » organisée à l’EPITA.

* Les membres du jury : Viviane Chaine-Ribeiro, membre du bureau de Femmes du Numérique et présidente de Talentia Software ; Véronique Di Benedetto, présidente de Femmes du Numérique et directeur Délégué France Econocom ; Stéphanie Savin, membre de Femmes du Numérique et responsable Communication Projets France Econocom ; Ingrid Bianchi, directrice générale de Diversity Source Manager ; Joël Courtois, directeur de l’EPITA ; Corinne Bréchoire, responsable événements de l’EPITA ; Anne de Danne, secrétaire générale de Malakoff Médéric ; Claire Ducos, directeur division conseil de Secteur Public Sopra.


Le Trophée Excellencia 2014

  • Trophée Créatrice d’entreprise numérique : Agnès Jbeily, fondatrice de Datanoos
  • Trophée Femme investie dans l’action sociale ou humanitaire : Ludwine Probst, développeuse de Duchess
  • Trophée Etudiante scientifique : Julia Benaïs et Tania Situm
  • Prix « coup de cœur du jury » : Justine Zanna-Bellegarde