L’intelligence économique à l’EPITA

La rentrée 2013-2014 a été l’occasion pour les étudiants de l’EPITA de cinquième année (promotion 2014) de découvrir la nouvelle mineure, sur l’intelligence économique.

epita_intelligence_eco.jpg

A partir du deuxième semestre de leur quatrième année, les étudiants de l’EPITA doivent choisir parmi les huit majeures (pour mieux définir leur projet de carrière) ainsi qu’une des dix-huit mineures, constituées d’enseignements annexes, moins techniques, pour élargir leurs perspectives. Cette année, aux côtés de modules en domotique, nanotechnologies ou bio-informatique, l’EPITA ouvre une nouvelle mineure en intelligence économique.

Par intelligence économique, on comprend l’agrégation, le tri et l’exploitation de données publiques au service des acteurs économiques. Cette mineure se décomposera en trois grands axes :

  • Analyser, pour connaître les risques et les acteurs ;
  • Influencer, pour mieux comprendre les mécanismes de l’opinion et la notion de réputation ;
  • Protéger, pour se prémunir contre les pratiques informatiques à risques.

Grâce aux enseignements préparés par Xavier Lepage, consultant en management et Stéphanie Monsénégo, fondatrice de l’agence SCM Conseil et spécialiste de la communication de crise, les étudiants seront ainsi mieux préparés à la compréhension des enjeux stratégiques des données, aux besoins informatiques des entreprises ou institutions avec lesquelles ils seront amenés à travailler ou à l’anticipation de ces besoins.

« Créer cet enseignement à l’EPITA, c’est optimiser les convergences naturelles entre l’informatique d’aujourd’hui et les méthodologies de traitement et d’analyse de l’information de l’intelligence économique, déclare Stéphanie Monsénégo, qui encadrera la mineure avec Xavier Lepage. Dans un univers de plus en plus complexe et antagoniste, nous avons besoin d’ingénieurs formés à comprendre les incidences de leurs actions et les ressorts cachés des décisions économiques et commerciales qui les entourent. Cette nouvelle formation permettra donc aux étudiants de l’EPITA de prendre la mesure de la dimension stratégique de l’information qu’ils traitent. »