TIC et Géopolitique : le crime numérique paie-t-il ?

Pour sa cinquième édition, la conférence TIC et Géopolitique, organisée par l’EPITA, se penchera sur la cybercriminalité. Elle se tiendra le 18 mars, à l’Ecole Militaire (Paris 7e).

TICGeopol.jpg

La sécurité informatique devient une préoccupation majeure en France. Il peut s’agir de défense extérieure (prévention contre les attaques malveillantes d’organisations anti-étatiques, cyber-guerre) comme de défense intérieure. Les tables-rondes organisées cette année dans le cadre de TIC et Géopolitique traiteront de ce dernier point. Avec la multiplication des opérations possibles en ligne (achat, réservation, tâches administratives…), nous laissons sans forcément nous en rendre compte une multitude d’informations que des personnes ou groupes mal intentionnés peuvent utiliser contre nous. Ces cybervoleurs vont rapidement devenir une des principales menaces auxquelles les forces de police et de gendarmerie feront face dans un futur proche.

Pour traiter de ces questions, l’EPITA a organisé deux tables-rondes. La première sera consacrée aux différentes formes de cybercriminalité et aux réponses apportées par les autorités policières et judiciaires. La seconde se focalisera sur les données laissées par les internautes et les risques que cela représente.

La conférence TIC et Géopolitique aura lieu lundi 18 mars, de 14 h à 18 h, dans l’amphithéâtre De Bourcet, à l’Ecole Militaire (Paris 7e).