Comment tirer son épingle de la crise, en bourse

Anass Kadiri (EPITA promo 2007) publie un ouvrage permettant de mieux comprendre la spéculation boursière et les stratégies financières. Interview.

profile picture kadiri.jpg

Après son diplôme de l’EPITA, qu’il obtient en 2007 en spécialité « sciences cognitives et informatique avancée » (SCIA), Anass Kadiri effectue un Master 2 « Recherche » en finance de marchés à Paris I. Spécialiste des produits dérivés et des stratégies quantitatives de trading, actuellement responsable du trading quantitatif de la société de gestion d’actifs Duet Mena Ltd. à Dubaï, il vient de publier un livre intitulé Evaluation des swaps de variance et de volatilité: Modèles et stratégies de duplication aux éditions universitaires européennes.

Swaps de variance, de volatilité… En quoi consiste votre ouvrage ?

Mon ouvrage a pour but de présenter les principales stratégies et produits permettant le trading de volatilité, c’est-à-dire la spéculation boursière basée sur la mesure de la variabilité des actions. Jusque-là, seules les options, produits dérivés établissant un contrat entre un acheteur et un vendeur, étaient utilisées sur ce terrain. Récemment, de nouveaux contrats se sont développés sur les marchés financiers afin de permettre aux investisseurs de s’exposer purement et simplement à la volatilité.

A la différence des discours théoriques sur le sujet, ce livre illustre à l’aide d’exemples pratiques chaque idée exposée et a donc une visée beaucoup plus pragmatique. Il comporte notamment de nombreux exemples de stratégies de trading issus d’articles du prestigieux Goldman Sachs Quantitative Strategies Research Group.

Je vise un public composé de tous ceux qui souhaitent approfondir leurs connaissances sur les produits dérivés de volatilité : options, swaps (ndlr contrat d’échange financier entre deux parties) de volatilité, swaps de variance, swaps de corrélation (ndlr rapport entre deux variables financières)… Ce public est composé d’étudiants spécialisés en ingénierie financière ou de praticiens, comme des traders en salle de marchés.

Quel lien avec la crise financière actuelle ?

Cet ouvrage n’a pas de lien direct avec la crise actuelle mais il traite des produits dérivés qui sont eux-mêmes a l’origine de cette crise. En effet, ce sont des produits hautement complexes qui ne sont pas toujours très bien maîtrisés et peuvent engendrer de larges pertes pour les institutions financières.

Cette crise est la conséquence logique de toutes ces années de spéculation massive. Les investisseurs ont négligé les risques sous-jacents à leurs investissements et il était donc temps d’un retour à la réalité. Le prix de certaines actions était égal à cinq, voire dix fois la valeur fondamentale de la compagnie. Des crédits étaient accordés à des personnes en sachant clairement que celles-ci ne pourraient pas rembourser leurs dettes. Cela n’était pas une situation durable.

Un premier élément de réponse pour la stabilité du système financier serait de mieux comprendre ces produits ainsi que les risques associés. Néanmoins, il faut admettre que les modèles de risques actuels sont imparfaits et ne modélisent pas les cas de chute brutale. Le bon côté de cette crise, c’est qu’elle va permettre au système financier de se renforcer en terme de régulations et de contrôle. Malheureusement – on connaît la psychologie humaine -, les investisseurs oublient rapidement leurs erreurs et recommencent à spéculer, toujours attirés par l’appât du gain facile.

Comment votre passage par l’EPITA vous a-t-il aidé dans la réalisation de cet ouvrage ?

Rédiger un ouvrage n’est jamais une tâche facile, en particulier quand il s’agit d’un travail de recherche dans un domaine aussi pointu que l’ingénierie financière. Heureusement, mon passage à l’EPITA m’a donné les enseignements nécessaires pour y arriver: endurance et travail acharné.

Mes années à l’école ont en effet été très riches, que ce soit en termes de formation ou d’enseignement personnel. Le cursus, tel qu’il est mis au point par le corps professoral, permet d’acquérir l’ensemble des outils nécessaires pour une carrière d’ingénieur en informatique. Mais, au-delà, à travers les nombreuses expériences acquises à l’école, on apprend clairement à repousser ses limites, à persévérer et à se débrouiller dans toutes les situations possibles. Ce sont là des qualités essentielles pour réussir dans n’importe quel métier.

Cependant, il est vrai que je n’aurai pas pu rédiger un tel ouvrage sans une formation et une expérience complémentaires. Pour moi, l’informatique est un outil très puissant, mais je ne souhaitais pas en faire mon objectif final. Mon réel souhait était d’allier mes compétences en informatique, mon goût pour les mathématiques, la recherche et l’économie, afin de travailler dans un secteur dynamique. La finance de marchés représentait pour moi ce secteur idéal; mais avant d’y accéder, il était important de compléter ma formation d’ingénieur.

 

cover trading kadiri.jpg

Évaluation des swaps de variance et de volatilité : Modèles et stratégies de duplication – Anass Kadiri (Editions Universitaires Européennes).