L’IPv6 au coeur du laboratoire TCOM

Le laboratoire Télécom d’EPITA propose depuis le 1er décembre un accès IPv6 à son infrastructure. C’est ainsi le premier à l’école à permettre, aux étudiants de sa spécialité, de parcourir le web et d’utiliser les services du laboratoire (emails, site web) via ce protocole destiné à s’imposer sur l’internet dans les années à venir.

Alexis Savin, pourquoi mettre en place ce protocole aujourd’hui si peu utilisé ?

Afin de mettre à disposition de nos successeurs les bons outils pour avancer dans le monde internet de demain. En effet, l’internet d’aujourd’hui atteint ses limites en termes d’adressage des équipements réseau le composant. Principalement en raison de l’interconnexion des pays émergeants et fortement peuplés, mais aussi en raison de la multiplication des équipements et du succès de l’internet mobile.
Aussi, bien que la transition soit longue, complexe et controversée, elle apparaît pour beaucoup inévitable du fait du manque d’alternative.

IPv6 existe depuis quelques années, pourquoi avoir attendu si longtemps ?

IPv6 existe certes depuis un moment, mais peu de sites internet ont migré, l’intérêt d’un tel accès peut donc paraître limité. Par ailleurs, la transition est difficile, son coût conséquent, et l’intérêt peu évident pour les décideurs de nos sociétés actuelles.
Dans notre cas, nous avons profité de la récente mise à disposition d’un accès dédié, compatible IPv6, à notre laboratoire pour marquer le coup et, nous l’espérons, lancer un processus de migration au sein de notre école.
Enfin, Internet est depuis ses débuts un réseau communautaire, il appartient donc à tout à chacun de le faire évoluer, nous nous contentons donc, à notre niveau, d’apporter notre pierre à l’édifice.

networking.jpg