Vous êtes une future bachelière ? Tentez d’obtenir une bourse pour intégrer l’EPITA !

Vous êtes une future bachelière ? Tentez d’obtenir une bourse pour intégrer l’EPITA !

Elles s’appellent Emilia, Chaimaa, Amani, Judith, Marie, Kenza ou encore Camille et font toutes partie des étudiantes actuelles de 1re année de l’EPITA ayant pu obtenir une bourse spéciale pour intégrer l’école l’an dernier. Vous êtes élève de Terminale et pensez pouvoir prétendre à votre tour à cette bourse pour accéder à une carrière passionnante dans le numérique ? N’hésitez pas à candidater avant le 30 avril 2021 en remplissant le formulaire en ligne dès maintenant !

 

 

Initié en collaboration avec Article 1, association agissant pour l’égalité des chances dans l’insertion professionnelle, et en association avec Amazon, ce dispositif permet à 30 futures bachelières souhaitant suivre des études d’informatique de bénéficier d’un Programme d’accompagnement sur-mesure afin d’intégrer plus facilement les écoles EPITA et Epitech. Une façon d’inciter chaque année des lycéennes boursières à oser franchir le pas et ainsi découvrir un univers nourri par l’innovation.

 

Plus que jamais, le numérique a besoin de talents féminins

L’objectif du programme est clair : garantir l’égalité des chances, aider à bâtir des carrières prometteuses dans les métiers de l’informatique et, bien entendu, donner la priorité aux profils encore malheureusement sous-représentés en informatique, et notamment les jeunes filles. C’est pour cela que l’EPITA et ses partenaires attribuent aux lauréates une aide financière renouvelable, un accompagnement tout au long de leurs études sous forme de mentorat et l’accès à des évènements et conférences métiers pour les sensibiliser aux applications professionnelles de l’informatique !

C’est grâce à ce programme que Danaë Danycan et Charlène Honba Wogse ont ainsi pu intégrer en septembre dernier la promotion 2025 de l’EPITA. Étudiante du campus de Toulouse, la première citée ne regrette pas son choix, elle qui a longtemps imaginé s’engager vers le métier de vétérinaire avant de bifurquer vers l’ingénierie au lycée. « Devenir ingénieur en informatique permet de travailler ensuite dans pratiquement tous les secteurs, de la santé à l’aéronautique, et aussi de faire de la recherche : moi, c’est qui m’intéresse, confie Danaë. Quand j’ai découvert l’existence de ce programme l’an dernier, je ne pensais pas pouvoir en bénéficier… mais heureusement ma mère m’a convaincue de tenter ma chance ! (…) Aujourd’hui, je suis des cours avec de bons professeurs qui savent faire aimer leurs matières – je n’étais pas trop fan de la physique au lycée, mais maintenant oui ! – et je me sens vraiment épanouie. J’aime particulièrement les travaux pratiques de programmation et les cours d’algo ! J’ai la sensation que chaque cours n’est jamais inutile : c’est très concret et on sait que cela nous servira toujours plus tard en informatique. »

 

Vous êtes une future bachelière ? Tentez d’obtenir une bourse pour intégrer l’EPITA !

Danaë et Charlène, deux EPITéennes avec le sourire !

 

« On peut être une fille et étudier à l’EPITA ! »

Étudiante du campus de Paris, Charlène partage l’enthousiasme de sa camarade. La jeune fille savoure d’autant plus chaque moment passé à l’école qu’elle sait que, sans aide financière, il lui aurait peut-être été impossible de devenir EPITéenne. « Ma mère m’avait dit que cela aurait été difficile, raconte-t-elle. Avant de bénéficier de cette bourse, j’étais même prête à renoncer au vœu sur Parcoursup même si j’avais été admise. » Dotée d’une forte volonté (originaire du Cameroun, elle a suivi sa scolarité en anglais jusqu’à son arrivée en France, en classe de 5e au collège, où elle a dû redoubler d’efforts pour maîtriser le français), Charlène pense de toute façon que les défis sont avant tout faits pour être relevés. « Je suis quelqu’un qui aime se donner des challenges : quand on me dit que je ne vais pas y arriver, que ce n’est pas fait pour moi, je suis plutôt du genre à vouloir prouver le contraire. » Et l’étudiante ne regrette pas sa détermination. « Ce qui me plaît particulièrement, c’est l’esprit d’entraide qui règne ici. Tout le monde est dans le même bateau et travaille ensemble : chacun vient épauler l’autre pour surmonter ses difficultés. Surtout, on peut être une fille et étudier à l’EPITA ! Moi, je me débrouille bien et je me sens à ma place. Tous ceux qui me disaient au lycée que l’informatique n’était pas pour les filles, ils se trompaient ! »

 

Vous êtes une élève de Terminale et souhaitez suivre les traces de Danaë et Charlène ? N’hésitez pas à candidater avant le 30 avril 2021 en remplissant le formulaire en ligne dès maintenant !

 

L'EPITA lance une bourse pour les lycéennes boursières