La recherche et l’innovation célébrées par l’EPITA !

La recherche et l’innovation célébrées par l’EPITA !

En plus de la conférence inaugurale de Bernard Ourghanlian, directeur Technique et Sécurité de Microsoft France, l’édition 2020 de la Semaine Recherche & Innovation de l’EPITA n’a pas manqué de temps forts et d’invités passionnants lors de sa tenue, du 14 au 18 septembre. Retour sur ce temps fort du cursus des étudiants de 2e année où se mêlent conférences, ateliers et moments de partage sur les principaux défis du monde de la recherche et des nouvelles technologies.

 

 

Pensée avant tout pour permettre aux futurs ingénieurs de mieux comprendre la nécessité de la recherche et de ses applications, cette semaine a logiquement permis à plusieurs spécialistes de lever le voile sur la pratique du métier de chercheur et sur les chemins qui permettent d’accéder à ce statut. Ainsi, Didier Verna, enseignant-chercheur au Laboratoire de Recherche et Développement de l’EPITA (LRDE) s’est attaché à explorer la réalité et le quotidien du métier de chercheur, tandis que Thierry Géraud et Anne Dewilde, respectivement directeur du LRDE et directrice de 3IE, le laboratoire d’innovation de l’école, ont pu présenter aux étudiants les modalités leur permettant de rejoindre les équipes des laboratoires durant leur cursus. Deux Anciens se sont également illustrés sur ce registre.

Chercheur chez Dataiku, société spécialisée dans la Data Science, Alexandre Abraham (EPITA promo 2009) a profité de sa conférence pour revenir sur les raisons qui font que la thèse, longtemps décriée pour sa distance avec le monde réel, se trouve désormais revalorisée par l’intérêt accru des grandes entreprises, et notamment des GAFAM, pour ces profils « PhD ». Quant à Raphael Poss (EPITA promo 2003), consultant au sein du cabinet néerlandais Thaumogen Consulting et responsable des équipes de R&D de Cockroach Labs à New York, il a consacré son intervention à démontrer aux étudiants que la recherche était avant tout un comportement annexe à une diversité d’autres activités, facilitée par des traits de personnalité, les circonstances et l’émulation de groupe, tout en montrant comment cette dernière pouvait être vécue en dehors de France.

 

Retour sur l’édition 2020 de la Semaine de Recherche & Innovation de l’EPITA

 

La cryptographie à l’honneur…

Cette année, la cryptographie a fait partie des thématiques les plus abordées, avec trois conférences dédiées à cette discipline mathématiques aux multiples applications. L’occasion de revenir, en compagnie d’Adrien Pommellet, enseignant-chercheur au LRDE, sur l’histoire et l’évolution de la cryptographie, des messages codés de Jules César à l’apparition des cryptomonnaies. Pierre-Yves Strub, maître de conférences à l’École Polytechnique, s’est concentré sur la production d’implémentations d’algorithmes cryptographiques certifiées et efficaces, présentant des garanties de sécurités fortes. De son côté, Pascal Paillier, fondateur de CryptoExperts et CTO de Zama, a choisi de revenir sur les grands enjeux de la cryptographie, notamment le cryptage homomorphe pour une meilleure protection des données, tout en partageant son expérience personnelle en tant que chef d’équipe, inventeur et entrepreneur dans un domaine qu’il explore depuis plus de 25 ans.

 

Retour sur l’édition 2020 de la Semaine de Recherche & Innovation de l’EPITA

 

… tout comme le traitement d’images et la santé

Autre thématique phare de cette édition, le traitement et l’analyse d’images, en particulier dans le champ médical : un domaine où les progrès techniques s’accélèrent ces dernières années grâce, entre autres, à l’intelligence artificielle et au Machine Learning. C’est dans ce cadre que Didier Ernenwein, médecin-chirurgien et fondateur de la start-up WeDiagnostiX, a pu présenter les activités de son entreprise qui a pour but d’améliorer les diagnostics établis par les praticiens. Attaché de Recherche au LRDE, Nicolas Boutry a expliqué comment, à partir de réseaux de neurones convolutifs, il était possible de procéder à de la segmentation de zones comme la matière blanche, la matière grise et le liquide céphalo-rachidien dans des images obtenues par résonance magnétique (IRM) de cerveaux de nouveau-nés. Une présentation fascinante au même titre que celle donnée par Michael Atlan, chargé de recherche au CNRS et membre de l’Institut Langevin – ESPCI ParisTech, qui portait sur l’utilisation de systèmes d’imagerie holographique Doppler pour des applications cliniques multiples, aussi bien en ophtalmologie qu’en médecine générale. Et de traitement d’images, il en a aussi été question avec Guillaume Tochon, enseignant-chercheur au LRDE et responsable de la Majeure IMAGE, à travers une présentation de travaux concernant le « démélange » spectral en imagerie hyperspectrale. Cette méthode consiste à faire se rencontrer traitement du signal et traitement d’images pour, par exemple dans le cas d’images satellitaires, parvenir à retrouver pour chaque pixel quels sont les constituants purs le composant et dans quelles proportions !

 

Retour sur l’édition 2020 de la Semaine de Recherche & Innovation de l’EPITA

 

De la musique improvisée à l’entrepreneuriat : la recherche sous toutes ses formes

Mais au-delà de la cybersécurité et du traitement d’images, les étudiants de l’EPITA ont aussi pu toucher du doigt d’autres sujets originaux : la conception complexe de logiciels pour l’improvisation musicale (avec Marc Chemillier, musicien de jazz et directeur d’études à l’EHESS) ou alors l’évolution de la structure spatiale urbaine de Paris de 1789 à 1950 (présentée par Pierre-André Le Ny, géographe, cartographe et consultant) via le projet collaboratif SoDUCo auquel participe d’ailleurs l’équipe Image du LRDE. Sans oublier le rôle de l’IA dans le traitement automatique de la parole, détaillé par Réda Dehak, enseignant-chercheur du Laboratoire Sécurité & Système de l’EPITA (LSE). D’autres interventions ont aussi permis aux EPITéens de s’intéresser au Design Thinking, au métier de DevOps, aux dernières générations d’applications Web avec le labo d’innovation 3IE, mais aussi à l’innovation entrepreneuriale. Cette dernière a bénéficié notamment de focus sur IONIS 361, l’incubateur national du Groupe IONIS, sur le dispositif mis en place par l’EPITA StartUp Lab, le start-up studio inédit créé par l’école (et qui a déjà permis l’essor de plusieurs startups prometteuses comme Neutral News, Lokimo et eKee) et sur l’approche projets au cœur de la pédagogie de l’EPITA depuis plusieurs décennies. Une semaine décidemment bien remplie !

 

 

Bernard Ourghanlian, grand invité de la Semaine de la Recherche & de l’Innovation 2020 de l’EPITA