Les projets de la promo 2019 – SpotQuiz : la pub en mode gamifiée

Les projets de la promo 2019 – SpotQuiz : la pub en mode gamifiée

Chaque année, les étudiants de 5e année de l’EPITA dévoilent lors du Majeure Day leur projet de fin d’études (PFE) sur lequel ils ont passé plusieurs mois à travailler en équipe. Après Satefy View et une voiture cartographe, l’école vous présente SpotQuiz, un projet porté par Guillaume Dessain, Jimmy Lai et Yannick Utard (EPITA promo 2019), alors tous étudiants de la Majeure Multimédia et Technologies de l’Information (MTI), en partenariat avec l’entreprise Realytics.



Qu’est-ce que SpotQuiz ?

Guillaume Dessain : Il s’agit d’une application sur laquelle l’on va retrouver des publicités qui passent à la télé. Le jeu consiste à devoir trouver à quelle marque correspond le spot : dans un mode compétitif, l’utilisateur va avoir une série de publicités à regarder avec ou sans son pour donner ses réponses et ainsi gagner le plus de points possibles pour figurer au mieux au classement.

 

Sur quelle base de données publicitaire vous êtes-vous reposés ?

Guillaume : Sur celle de Realytics, l’entreprise avec qui nous avons développé ce projet de fin d’études. L’un des outils mis au point par Realytics lui permet déjà de « regarder » la télé et de « découper » les publicités diffusées. De ce fait, l’entreprise a pu nous envoyer ces publicités facilement via son API avec un token. Nous les récupérions au fur et à mesure pour les stocker dans notre base et ensuite les diffuser sur l’application.

 

A qui est destinée cette application ?

Guillaume : Davantage aux jeunes car elle s’inscrit dans la lignée de quizz et jeux disponibles sur des sites Internet comme 4 images 1 mot ou sur d’autres applications déjà orientées vers un public assez jeune. Ce dernier est assez fan du côté compétition, symbolisé chez SpotQuiz par un « cash prize » à remporter à la fin pour les utilisateurs ayant réussi à intégrer le Top 10. Surtout, c’est le genre de quizz qui peut très bien être fait lors d’un trajet en métro.


De gauche à droite : Jimmy Lai, Guillaume Dessain et Yannick Utard


Pourquoi l’entreprise Realytics s’est tournée vers vous ?

Guillaume : Tout est parti d’un « pain point » que l’entreprise souhaitait résoudre. En effet, elle pouvait récupérer énormément de publicités, sans pour autant pouvoir à chaque fois les catégoriser automatiquement selon la marque correspondante. Il fallait donc trouver une solution sur cette question afin de permettre à l’entreprise de pouvoir ensuite affiner ses solutions, notamment l’analyse concurrentielle. D’où notre idée de jeu axé sur les publicités.

 

Quel est l’avantage de travailler sur un projet en partenariat avec une entreprise ?

Guillaume : En MTI, nous réalisons de nombreux projets au sein de l’école. Là, c’était l’occasion de pouvoir justement en mener un avec des personnes en dehors de l’EPITA et ainsi travailler davantage sur notre communication externe, dans un milieu différent, avec des personnes n’ayant pas forcément les mêmes points de vue que nous. On commence par dialoguer pour bien comprendre leurs demandes, puis on s’attèle ensuite à faire toutes les spécifications techniques dans un premier temps avant d’implémenter le projet.

Le plus gros défi de ce projet ?

Guillaume : Trouver une façon de gamifier le fait de récupérer les marques justement ! Il a fallu réfléchir à comment dynamiser au mieux l’approche pour inciter les utilisateurs à se prendre au jeu, à avoir envie de répondre et à simplement s’amuser.


Où en est SpotQuiz aujourd’hui ?

Guillaume : Le produit a été remis à Realytics. L’entreprise va probablement récupérer certaines parties de nos travaux et ensuite retravailler encore l’aspect front/design de l’application, un aspect que nous n’avons pas eu le temps de travailler pour consacrer un maximum de temps à la preuve de concept.



Realytics a été fondée par des Anciens de l’EPITA. L’entrepreneuriat vous intéresse aussi ?

Guillaume : Avec la formation et l’éveil à l’innovation reçus en MTI, on rêve forcément d’un jour créer sa propre entreprise. Après, sans le concept ou la bonne idée, cela ne sert pas à grand-chose pour le moment. De ce fait, nous allons d’abord travailler dans d’autres entreprises avant de peut-être un jour se lancer si une belle opportunité se présente !

 

Enfin, quel est l’intérêt de choisir la Majeure MTI quand on étudie à l’EPITA ?

Guillaume : Toutes les Majeures sont différentes à l’EPITA, donc elles sont toutes intéressantes. Mais je dois dire que la Majeure MTI, de par la diversité de sujets qu’elle aborde, regroupe des profils très différents : certains sont plus intéressés par le jeu vidéo, d’autres par le fait de pouvoir découvrir de nouvelles technologies en autonomie… C’est très ouvert et complet pour travailler dans le Web et le monde des applications.