Finale du Concours National d’Informatique 2015 à l’EPITA : 100 jeunes de moins de 20 ans ont relevé le défi de l’association Prologin

Organisé par l’association Prologin et réservé aux moins de 20 ans, le Concours National d’Informatique se conclut chaque année par une grande finale réunissant les 100 meilleurs candidats sur le campus de l’EPITA. Membre du Laboratoire Système de l’EPITA et étudiant en 4e année, Rémi Audebert (promo 2016) fait également partie de l’association pour laquelle il s’est occupé de la structure informatique de la finale 2015 qui se déroulait du 8 au 10 mai dans une ambiance plus que festive. Il revient sur les spécificités de cette nouvelle édition qui a consacré le jeune Clément Villain au terme d’une compétition haletante faisant la part belle à l’intelligence artificielle.

Crédits Photos : le Club Ephemere

epita_association_prologin_2015_credit_photos_ephemere_concours_national_informatique_intelligence_artificielle_evenement_06.jpgepita_association_prologin_2015_credit_photos_ephemere_concours_national_informatique_intelligence_artificielle_evenement_07.jpgPourquoi as-tu voulu rejoindre l’équipe de Prologin ?
C’est une association qui nous permet de partager notre passion pour l’informatique mais pas seulement. Par exemple, pour la finale, nous avons travaillé sur un cluster de machines que l’on n’a pas forcément l’occasion de voir lors de nos études. Cela implique des besoins et des contraintes bien spécifiques qu’on s’impose à nous-mêmes, avec un standard de qualité assez élevé pour la finale qui accueille 100 candidats et des organisateurs de concours venus d’autres écoles. On essaye donc de montrer tout ce qu’on est capables de faire. C’est ça qui me plaît car c’est un bon moyen d’approfondir ses connaissances et de relever des défis tout en partageant sa passion de la façon la plus aboutie possible.

Pour chaque finale de Prologin, le thème change. Quel était celui de cette année ?
Cette année, on s’est inspiré d’un jeu déjà existant : Ingress. Il s’agit d’un jeu mobile de contrôle de territoire utilisant un GPS, les joueurs devant se déplacer physiquement pour capturer des zones géographiques nommées « portails » afin de former des triangles sur une carte et ainsi couvrir une plus grande partie de la zone de jeu que l’adversaire. Pour Prologin, le principe était le même sauf que les candidats devaient programmer une intelligence artificielle capable de jouer toute seule. De par notre jeu – qu’on a choisi d’appeler Noosphère -, la compétition était très graphique et donc très agréable à suivre. C’était très prenant de voir les intelligences artificielles se courir après pour détruire les triangles.

epita_association_prologin_2015_credit_photos_ephemere_concours_national_informatique_intelligence_artificielle_evenement_08.jpg

Un aperçu de Noosphère

Comment les participants ont-ils accueilli ce thème ?
Beaucoup ont apprécié la simplicité des règles, ce qui n’était pas forcément le cas l’an dernier où elles étaient plus avancées. Là, les actions étaient limitées – capturer un portail, lier les portails entre eux pour former un triangle, défendre un portail en ajoutant des boucliers et détruire un portail adverse. À noter qu’aucun problème technique n’a eu lieu durant cette finale : les candidats ont ainsi pu travailler sur leur intelligence artificielle du début à la fin sans souci ! À la fin, c’est près de 2 500 intelligences artificielles qui ont été soumises pendant le concours pour plus de 100 000 combats effectués, sachant que 4 000 matchs se déroulaient toutes les 10 minutes environ.

La finale du Concours National d’Informatique de Prologin est aussi connue pour ses nombreuses activités en parallèle à la compétition. Quel était le programme des festivités de cette nouvelle édition ?
Cette année, comme il faisait beau, on a pu faire beaucoup de choses. Il y a eu la traditionnelle bataille d’eau, un « château » gonflable installé au milieu du campus, de la musique et la machine à mousse mais aussi des sessions de jeux vidéo rétro pour se détendre.

epita_association_prologin_2015_credit_photos_ephemere_concours_national_informatique_intelligence_artificielle_evenement_04.jpgepita_association_prologin_2015_credit_photos_ephemere_concours_national_informatique_intelligence_artificielle_evenement_03.jpgepita_association_prologin_2015_credit_photos_ephemere_concours_national_informatique_intelligence_artificielle_evenement_02.jpgAu final, qui a remporté le concours ?
C’est Clément Villain qui est arrivé en tête mais des lots étaient offerts aux dix premiers (voir l’encadré). Il faut savoir que les candidats du concours sont nombreux à participer chaque année tant qu’ils en ont l’âge. Pour autant, cela n’empêche pas des candidats plus jeunes de finir dans le top 10, comme Arthur Léonard qui, à seulement 13 ans, s’est hissé à la 4e place de cette édition 2015 !

Quels étaient les lots prévus pour les gagnants cette année ?
Il y avait un ordinateur portable, un Oculus Rift DK2, un Parrot AR Drone, une carte de développement FPGA DE0-Nano, un Raspberry Pi 2, un Chromecast et un Casque audio. Le premier du classement choisissait le lot qu’il préférait et ainsi de suite jusqu’à celui qui est arrivé à la 10e position. En plus de ces lots, chaque membre du Top 10 repartait avec un livre sur l’informatique. Cela pouvait être aussi bien un ouvrage d’introduction au machine learning qu’un livre portant sur la complexité algorithmique : le choix était large.

epita_association_prologin_2015_credit_photos_ephemere_concours_national_informatique_intelligence_artificielle_evenement_01.jpg


Les 10 premiers de la finale 2015 du Concours National d’Informatique :
1.
Clément Villain
2. Pierre Pelletier
3. Thibault Dardinier
4. Arthur Léonard
5. Clément Beauseigneur
6. Rafael Bocquet
7. Henri Devillez
8. Guillaume Bertholon
9. Jun Maillard
10. Nathanaël Courant

Retrouvez le classement complet ici.

epita_association_prologin_2015_credit_photos_ephemere_concours_national_informatique_intelligence_artificielle_evenement_05.jpg

À propos de Prologin
L’association Prologin organise chaque année, depuis 1991, le Concours National d’Informatique. Celui-ci a pour but de promouvoir et d’aider à l’apprentissage de la programmation des jeunes étudiants de moins de 20 ans. Il est composé de trois étapes : un questionnaire de sélection, des demi-finales à travers la France et une grande finale à l’EPITA, à Paris, réunissant pendant trois jours les cent meilleurs participants. L’organisation du concours se fait en collaboration avec les étudiants de Polytechnique et de l’ENS.

Retrouvez Prologin sur son site Internet, Facebook et Twitter