Passionnés par l’entrepreneuriat, les étudiants de l’EPITA ont adoré le BarCamp organisé par l’HEC Alumni à Google Paris !

Le 17 novembre, l’association HEC Alumni organisait un BarCamp, un rendez-vous mettant à l’honneur des start-ups innovantes (Mail For Good, Echy, etc.) sur la thématique « Tech for a better world » avec des conférences et des tables-rondes. L’occasion pour des étudiants de l’EPITA de rencontrer de jeunes entrepreneurs prometteurs dans les locaux de Google Paris. Retour sur cette soirée avec Marlène Da Silva (EPITA promo 2015), Adrien Fenech (EPITA promo 2016), Clément Casu (EPITA promo 2015), CEO & co-fondateur de Jamseek (membre de la 4e saison de StartUp42, l’accélérateur soutenu par l’EPITA) et Hervé Droit (EPITA promo 2015), membre de 3IE, l’Institut d’innovation informatique de l’école).

epita_barcamp_hec_entrepreneuriat_startups_jamseek_3ie_etudiants_rencontres_pro_01.jpg

De gauche à droite : Clément, Adrien, Marlène et Hervé

Pourquoi avez-vous voulu participer à ce rendez-vous un peu spécial ?
Clément Casu : Ce BarCamp était l’occasion pour nous de rencontrer d’autres entrepreneurs et de découvrir leurs projets, leurs parcours et leur expérience en matière de création d’entreprise. Avec Pierre-Emmanuel (Altieri, EPITA promo 2015 et co-fondateur de Jamseek, ndlr), il nous a semblé intéressant de recueillir le point de vue de personnes aux profils différents et de confronter leurs vécus et leurs difficultés aux nôtres.
Adrien Fenech : Le fait de pouvoir rencontrer des entrepreneurs porteurs de projets innovants m’a motivé mais pas seulement. La possibilité d’intervenir auprès des employés de chez Google m’a aussi décidé à y participer, afin d’assister à leurs interventions et de poser des questions si je le désirais. Enfin, l’événement m’intéressait également pour me faire des contacts, que ce soit avec les étudiants des autres écoles présentes ou avec les responsables des startups.
Hervé Droit : Comme je suis tourné vers l’entrepreneuriat, c’était pour moi intéressant de rencontrer des personnes ayant ce même désir et de nouer d’éventuels contacts pour un futur projet.
Marlène Da Silva : Je trouvais que ce BarCamp était vraiment une belle opportunité de rencontrer des entrepreneurs, des étudiants d’HEC et des employés de Google. Je ne me voyais pas la manquer !

Était-ce votre premier BarCamp ?
Marlène : Je n’avais jamais participé à un BarCamp auparavant. J’y suis allée avec une grande fierté et beaucoup de curiosité.
Clément : Pour Pierre-Emmanuel et moi, ce fut également une première.
Adrien : Pour ma part, ce n’était pas le premier mais il s’agissait du plus important auquel j’ai pu assister, tant par la qualité des projets présentés que celle des intervenants.
Hervé : Un peu comme Adrien, ce n’était pas mon premier BarCamp. Je fréquente souvent ce type d’événements, étant toujours en quête de nouvelles idées et de nouveaux défis.

Qu’est-ce que cela vous a apporté ?
Hervé : Clairement, une vision nouvelle de certains sujets, notamment de l’environnement grâce à l’une des start-ups présentes, mais aussi des axes d’ouverture pour de nouvelles idées.
Clément : Nous avons pu découvrir le parcours de plusieurs entrepreneurs dans des domaines très différents lors de la table ronde organisée au début de soirée. Les débats comme les questions posées sont de très bons conseils pour la poursuite de Jamseek !
Adrien : C’est vrai que leurs témoignages représentent une aide très utile à la création d’une start-up et au développement de projets de manière générale. Ils nous ont expliqué les pièges à éviter, le rapport à l’argent, les manières d’entreprendre les projets, etc.
Marlène : Cela m’a permis de comprendre comment ils sont parvenus à se faire financer, comment ils ont réussi à trouver les bonnes personnes pour former leurs équipes… Ce sont des discutions très enrichissantes et c’est pour cela que j’ai voulu discuter avec le plus de personnalités possible. J’en ai aussi profité pour échanger avec des étudiants d’HEC : eux nous posaient des questions sur l’informatique, nous sur le business. C’était un échange entre deux univers différents et pourtant très complémentaires.

Quels sont les projets qui vous ont le plus intéressés ?
Adrien : Tous les projets étaient intéressants et apportaient leurs lots de renseignements et d’innovations. Cependant, un projet est sorti du lot : il s’agit de BeeHealthy Story, présenté par Yolaine de Cacqueray, sa co-fondatrice, qui consiste à entraîner des abeilles afin de détecter d’éventuels problèmes de santé chez une personne. La technique utilisée est particulièrement ingénieuse !
Clément : Même si ce rendez-vous était très intéressant pour la diversité des projets présentés, qui vont d’une plateforme Web de financement participatif à la création d’établissements de santé en Afrique, BeeHealthy était bien le projet le plus remarqué. C’est vrai.
Hervé : La personnalité de Yolaine de Cacqueray était vraiment adaptée au BarCamp et le projet séduit tant par son caractère humain que par son originalité. J’en profite pour lui souhaiter bonne chance pour le développement de son idée !
Marlène : BeeHealthy a d’ailleurs gagné le Hult Prize 2014. Il faut dire que ce projet d’élevage d’abeilles est très innovant : à travers l’haleine d’une personne, les abeilles se mettent à tirer la langue en cas de tests positifs. Je n’étais même pas au courant que les abeilles pouvaient tirer la langue… Ce sont ces types de projets qui permettent d’améliorer la vie présente et/ou future qui doivent nécessiter le plus d’attention selon moi. C’est pourquoi l’organisation de ce BarCamp a été très intéressante et donne de la motivation pour réaliser des projets qui pourraient, pourquoi pas, changer le monde !

epita_barcamp_hec_entrepreneuriat_startups_jamseek_3ie_etudiants_rencontres_pro_02.jpg

Le projet de BeeHealthy a particulièrement séduit les EPITéens