L’open data au service du citoyen

Le 10 janvier, lors du colloque RIA, les étudiants de la majeure MTI ont présenté leurs projets de fin d’études, puis Séverin Naudet, directeur de la mission Etalab, est intervenu à une table ronde sur la « gouvernance ouverte ».

Pour sa cinquième édition, le 10 jenvier dernier, le colloque RIA organisé par l’EPITA et la majeure multimédia et technologies de l’information (MTI) a porté sur le cloud computing, la mobilité, et  l’open data. « Le colloque « Rich Internet Applications » a pour vocation de présenter l’ensemble des projets de fin d’études réalisés par les étudiants de la majeure MTI, rappelle Cyril Reinhardt, Business development manager chez Adobe Systems et responsable de la majeure MTI. Comme tous les ans, il se termine par une table-ronde ou une intervention sur un sujet d’actualité. »

Les différents projets, présentés dans un espace dédié à cet effet, tournaient autour de problématiques telles que la gestion en mode cloud des applications ou encore la réalisation d’applications mobiles au sens large – environnements smartphones et tablettes. A l’instar du projet Urban Gaming and Discovering, «  un jeu urbain géolocalisé qui permet à son utilisateur de découvrir la ville de Nantes, explique Franck de Védrines, le chef du projet. En scannant des QRCodes, l’utilisateur progresse dans son exploration de la ville. La notion de réalité augmentée y est centrale, avec l’affichage d’avatars 3D ou encore d’information clé sur les bâtiments. La dimension sociale est également importante. Il est possible en effet de poster des commentaires ou encore d’interagir avec les autres utilisateurs de l’application. »

colloque_RIA_demonstration.jpg

Démonstration dans le showroom autour d’un projet de jeu vidéo réalisé par les étudiants

L’open data au service de la démocratie

Au-delà de la simple utilité publique, l’open data peut avoir une véritable utilité politique. Comme l’a montré Séverin Naudet, invité de cette édition et directeur de la mission Etalab dont le but est la publication des données publiques sur un portail dédié à cet effet. Au cours d’une interview publique réalisée par Cyril Reinhard, Séverin Naudet a évoqué les enjeux politiques de la gouvernance ouverte ou open government rendue possible par l’open data. « L’objectif de la gouvernance ouverte est de remettre le citoyen au centre de la décision, a-t-il rappelé. Par exemple, l’open data permet à chaque citoyen d’évaluer les politiques publiques, d’estimer le fonctionnement, la qualité de la gestion des institutions. »

Séverin Naudet a également évoqué un aspect économique lié à l’ouverture des données. Pour ce dernier, « on évalue aujourd’hui le marché de la réutilisation des données dans l’Union européenne à 40 milliards d’euros par an. Il faut que tous les états, mais aussi toutes les villes, toutes les régions suivent ce même mouvement de rendre accessible et réutilisables leurs données pour créer ce marché global, qui permettra à toutes les entreprises de créer des services innovants, au-delà de l’objectif démocratique de transparence des institutions. » Via l’open data, l’informatique se fait économie et politique.