Le coeur sur la main pour le Printemps du Sang

Le 21 mars 2011, toutes les écoles du Groupe IONIS se sont mobilisées pour promouvoir cet acte citoyen et généreux qu’est le don de sang : stands d’information, collectes, conférences ont été organisés sur les différents campus. L’événement, intitulé « Le Printemps du Sang », fait suite à plus de quatre ans de collaboration entre le Groupe IONIS et l’Etablissement Français du Sang (EFS).

Sur le campus Paris Sud – Le Kremlin Bicêtre, l’opération a dépassé les attentes des organisateurs. Pour Christian Pirre, médecin de l’EFS responsable de la collecte sur le site, « le don de sang a particulièrement bien fonctionné. Nous attendions 70 donneurs, et nous en avons eu plus de 90 ! C’est plus que le nombre de donneurs que nous recevons habituellement dans ce genre d’établissement ».

printemps1.jpg

Les étudiants de toutes les écoles ont participé à cette journée de mobilisation. Pour Amandine Armagnacq, étudiante en 2e année à Epitech, « c’était la première fois. C’est une très bonne chose et c’est très utile. Si un jour je suis opérée et que j’ai besoin de sang, je serais contente qu’il y ait du sang pour moi ». « Ma copine le fait régulièrement, a précisé Aleksander Marjanovic, en 3e année à e-artsup. C’est bien d’aider les gens. Je suis content de l’avoir fait et je recommencerai. » Certains étudiants sont des habitués, comme Sarah Mahieux, qui effectue un Master 2 à Ionis-STM en biotechnologies et management : « Je fais don de mon sang dès que je peux. J’ai commencé à 18 ans au lycée. Pour ne pas être trop stressé au moment de la prise, il faut être détendu et venir à plusieurs ! »

D’autres se réjouissent de l’ampleur prise par l’événement, comme Alexandre Goyard, étudiant en 2e année de cycle ingénieur à l’EPITA dans la majeure télécoms, pour qui « avoir effectué cette opération sur toutes les écoles du Groupe IONIS est une très bonne idée. Elle permet de toucher beaucoup d’étudiants à la fois et de les former, au-delà de leur apprentissage technique, à être des citoyens. Je me suis cassé le fémur il y a quelques temps, précise-t-il, et l’on me faisait régulièrement des prises de sang. Ce prélèvement ne me fait pas peur ! ».

printemps3.jpg

À l’issue de la prise de sang, une collation avec des gâteaux, des sandwichs, des pains au chocolat et des rafraîchissements étaient proposés pour rassasier les généreux donneurs. Les besoins en sang se font sentir tout au long de l’année : n’hésitez pas à entrer en contact avec l’EFS pour connaître les dates et lieux des prochaines collectes !

www.dondusang.net