L’OCLCTIC et l’EPITA signent une convention de partenariat

Cette signature a officialisé un projet débuté il y a un an avec pour objectif la mise en place d’outils innovants et adaptés pour faciliter le travail policier de lutte contre la cybercriminalité. Valérie Maldonado, commissaire divisionnaire, chef de l’office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l’information et de la communication (OCLCTIC) de la direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) et Joёl Courtois, directeur de l’EPITA, ont signé jeudi 10 févier 2011 une convention de partenariat. Cette collaboration est une première entre un établissement d’enseignement supérieur et l’OCLCTIC.

Ainsi, les étudiants de l’EPITA de la majeure « Systèmes, Réseaux et Sécurité » et ceux sélectionnés par le « Laboratoire Système de l’EPITA » collaboreront avec l’OCLCTIC en matière de veille technologique sécuritaire sur les phénomènes liés à la cybercriminalité et sur le développement de méthodologies et d’outils informatiques.

2oclctic.jpg
Pour Valérie Maldonado, « la création de l’OCLCTIC en 2000 s’explique par la nécessité de lutter contre une nouvelle forme de criminalité liée au développement des nouvelles technologies de l’information et de la communication. Les échanges que l’OCLCTIC a pu avoir avec l’EPITA dans le cadre de ses missions d’information ont laissé entrevoir un partenariat constructif compte tenu de l’expertise que cette école peut apporter dans ce domaine. »

« L’EPITA forme des ingénieurs informaticiens aptes à affronter des situations de crise explique Joël Courtois. Nos étudiants s’investissent dans des projets aux côtés d’entreprises ou d’institutions de l’Etat, comme l’illustre encore récemment la coopération avec l’Elysée pour la modernisation de leur site internet. Une collaboration avec la Police Judiciaire dans le cadre d’un partenariat avec l’OCLCTIC correspond parfaitement aux grandes orientations de l’école ».