Etudiant et développeur pour la plateforme Android

 

Simon Depiets, 20 ans, est en troisième année à l’EPITA.

Il vient de participer au concours SFR Jeunes Talents Développeurs, qui est un concours de développement d’applications sur la nouvelle plate-forme pour l’informatique mobile développée par Google, Android. 50 000 euros de prix ont été distribués aux vainqueurs ! Quelques bases de Japonais et la volonté d’échanger avec des correspondants sur place l’ont décidé à se lancer dans l’aventure.

android.png

 

Simon, plus connu sur le web sous le pseudo de Lliane a donc soumis une application nommée Lliane Japan IME & OCR visible ici, somme de 45 jours de travail (150 heures). Pourquoi avoir choisi la plate-forme Android et pas une autre, bien plus populaire ? Simon sourit : «  Je suis un adepte des services de Google, je suis bien plus motivé pour bosser dessus que sur une autre plate-forme que nous ne nommerons pas ! J’aime bien l’idée d’être à contre-courant ». Le langage de développement sur Android est du Java, langage appris à EPITA et bien maitrisé par Simon qui reconnaît avoir demandé une validation de ses heures de travail en points ENAC.

Simon Depiets : « Un IME ou Input Method Editor, logiciel qui permet la saisie de caractères japonais en utilisant un clavier occidental et OCR ou Optical Character Recognition qui permet lui la reconnaissance de caractères dessinés ou imprimés.

Lliane Japan est un IME, un OCR et un jeu d’apprentissage du Japonais. Les onglets Hiragana/Katakana et Kanjis vous permettent de saisir un mot en romaji (écriture occidentalisée des symboles) et d’obtenir sa traduction dans le syllabaire choisi. Vous pouvez aussi en dessiner un et le reconnaitre grâce à un Algorithme de Reconnaissance Optique conçu sur les conseils du professeur de bases de données d’EPITA.

 L’onglet IME et le Light IME permettent de saisir du texte en japonais dans n’importe quelle application Android. L’onglet Quizz vous permet d’apprendre le Japonais en vous amusant grâce à des QCM, des Flash Cards et des Dessins. Depuis son lancement, mon application a été téléchargée 5000 fois : elle offre un atout indéniable, contrairement à l’application officielle fournie sur la plate-forme mais uniquement au Japon, la mienne n’impose pas de casser les protections du téléphone (et donc sa garantie).

Le code source est libre sous licence LGPL et disponible en ligne. Le projet dispose d’une page Google Code disponible à cette adresse.

Pour conclure le projet, j’ai également donné une conférence à l’Android Dev Camp situé a La Cantine le 28 Mars dernier ou étaient présentes environ 150 personnes. Les entreprises SFEIR, SFR, Google et faberNovel y étaient représentées. Le thème de ma conférence était bien sûr la présentation de Lliane Japan IME & OCR : aspects contraintes temporelles, activités multiples, multithreading, Astuces d’intégration d’applications dans Android, comment optimiser son applicatif.»