Courir le marathon, bientôt sur le Campus ?

Alexandre Gazuit, en 1ère année de cycle ingénieur à l’EPITA et membre du labo de recherche 3IE se souvient d’avoir toujours couru. Avec un père marathonien, la course est presque inscrite dans ses gênes, le plaisir de l’endurance n’a visiblement pas sauté une génération. Au contraire même
puisqu’Alexandre s’est inscrit en 2009 au Marathon de Paris.

« Vous connaissez le Marathon de Paris ? 42,195 km de course, 33 ans d’existence, c’est le cinquième marathon mondial (en nombre de participants terminant le parcours soit 27 000). Le record d’épreuve est tenu par un Kenyan : 2 h 05 min 47 s pour Vincent Kipruto à l’édition 2009. Il me fallait une date particulière, festive, pour oser prendre le départ. Je pensais techniquement être capable de tenir la distance mais j’ai attendu que la course en vaille la peine.

marathon-epita.pngJe me suis préparé toute l’année, progressivement, passant de deux fois 60 minutes à deux fois 120. J’ai donc pris le départ extrêmement motivé, dimanche, et je n’ai pas eu de problème sur les 25 premiers kilomètres parcourus en 2h23.

J’ai hélas ressenti un gros coup de fatigue en plein milieu du parcours et j’ai bien failli abandonner. Heureusement que je n’étais pas seul, j’ai dépassé les cinq kilomètres montant au trentième (ce n’est pas une métaphore, il y a un réel raidillon sur les quais de Seine) et j’ai pu finir sereinement les quinze derniers kilomètres.

J’aimerai monter un groupe de coureurs sur le campus technologique Ionis et nous pourrions nous inscrire à des challenges en groupe. S’il y a des étudiants intéressés, qu’ils n’hésitent pas à me contacter. A plusieurs, les qualités inhérentes au marathon (persévérance, motivation) sont mieux exploitées. Pour ma part, en 2010, je veux bien évidemment refaire le marathon pour passer sous la barre des quatre heures ! »

A ce sujet, le 26 avril aura lieu le marathon de Lyon. Spécificité de ce rendez-vous sportif : l’édition 2009 est placée sous le signe du respect de l’environnement. Les organisateurs ont décidé d’en faire le premier éco marathon de France. Les 60 000 bouteilles d’eau consommées durant l’épreuve seront recyclées et les gobelets réutilisés. A lire ici…