La crise affectera t’elle le secteur informatique ?

msemploy.png

Msemploy, structure internationale chargée de mettre en relation les acteurs du secteur informatique (recruteurs, demandeurs d’emploi) fait de la prospective, au quotidien, quantifiant les besoins non satisfaits et déterminant à moyen terme les besoins du marché.

Objectif : fluidifier les demandes, valoriser au mieux les candidatures (remises à niveau proposées) et comprendre les enjeux du monde informatique, en france. Ouverte en 2005, la filliale française était présente sur les Techdays. Pierre François, CEO, revient sur les conséquences de la crise économique pour les métiers de l’informatique." Attention, je ne suis pas un voyant » glisse t’il « mais je me suis inspiré des trois crises précédentes pour établir mon diagnostic ».

La crise actuelle est très grave mais probablement pas pour l’informatique, car il manquait 40 000 informaticiens en 2008, en France, sur le marché. Les départs en retraite ne sont pas comblés par les arrivées et la baisse des recrutements, ponctuelle, va alimenter ce déficit.

– Pour MSemploy, le scénario le plus probable évoque un léger tassement des effectifs dans la profession (de 534 000 à 522 000), une augmentation du nombre des demandeurs d’emploi et un taux de chômage, pour la profession. Postes nons pourvus : 25 000 soulignant la difficile adéquation entre l’offre réelle et la demande, bridée par un manque de mobilité.

– Il est à noter de fortes disparités par profession, secteur en croissance dans la rationalisation, l’infogérance d’infrastructures, d’applications, le conseil en technologie, les logiciels outils, l’ingénierie.

Des disparités dans les marchés clients, également : sont en croissance positive le secteur public, l’énergie, l’industrie pharmaceutique, les télécoms. Eviter le commerce/distribution, l’automobile et le BTP.

Dernières disparités sur les domaines applicatifs : Le décisionnel et le pilotage d’entreprise, le CRM, le supply chain connaissent une croissance favorable.

microsoft_silverlight_c.jpg

– Enfin, MSemploy a livré un tour d’horizon très complet des technologies porteuses pour l’année 2011. Tendances : en démarrage pour le Cloud Computing (Azure), le .net, Silverlight, déficit de compétences attendu pour Virtualisation HyperV, sharepoint.

En résumé, la crise affectera d’une manière réelle mais distante le secteur informatique qui jouit, depuis sa naissance d’une insolente bonne santé : étudiants, futurs étudiants, jeunes professionnels peuvent se réjouir. L’EPITA, dans son cursus, a intégré l’ensemble de ces données pour offrir aux étudiants les aptitudes nécéssaires à un premier poste.