RIA : orientation de microsoft vers le S+S

pierrelag.png

Pierre Lagarde, en charge des Relation Technique Développeurs chez Microsoft France, revient sur les Rich Internet Applications et leur intérêt concret pour le grand public dans des utilisations au quotidien. Trois intérêts majeurs à ses yeux, pour une utilisation en ligne (…ou hors-ligne) immédiate. Le futur des RIA ? C’est maintenant qu’il commence !

“Les RIA développent de nouveaux usages de surf sur le web : l’HTML collait aux besoins des premiers utilisateurs mais il a vieilli : les applications desktop ne sont plus utilisées, les sites ont désormais des applications modernes, à usage immédiat, simples, compréhensibles instinctivement : le “drag & drop” par exemple.

Le grand public, grâce aux RIA, va consommer plus de service en ligne qu’il ne le faisait auparavant : le fait d’agréger des services autour de nouvelles applications, services plus rapides, offrant plus de possibilités révolutionne les usages. Trois sites se retrouvent condensés en un seul : Photobox, par exemple, uploade vos photos, vous permet de les retoucher, de les partager en ligne, de les stocker ou d’en faire un album classique que vous recevez par la poste.
Les RIA, désormais, s’utilisent connectées au web…ou pas. Gmail vient d’annoncer qu’il serait désormais utilisable offline, ce qui permettra, comme Outlook dans le passé, d’écrire ses mails, de les stocker et de les faire envoyer de façon automatique dès que l’application passe près d’un point Wifi”

                                                          Microsoft : vers le S+S   

1222455199_obr_img_22461_microsoft-silverlight.jpg

L’utilisateur qui achetait des logiciels Microsoft au prix fort est en droit de se poser la question du devenir de ses programmes : n’existeront-ils plus désormais ? “Pas sous cette forme classique en pack, non, cela va évoluer, Microsoft s’oriente désormais ver le S+S (le software + service), toute une gamme de logiciels de services, hébergées, bénéficiant de la technologie Silverlight : ces logiciels seront disponibles à la location, pour des durées déterminées, comme tout produit de grande consommation. Certaines écoles seront heureuses de pouvoir louer de septembre à juin des logiciels de retouche graphique pour leurs étudiants, économisant les deux mois d’été où les amphithéâtres sont vides. A la rentrée, les archives sont toujours disponibles, en ligne et les mises à jour ont été faites de façon invisible, automatiquement, de façon centralisée."

Sur le même sujet, à lire aussi :