Après l’option TCOM…


dan-jarjoura.jpg

Daniel Jarjoura

Promo 2006, Option TCOM

Business Development Manager

Syniverse Technologies

navLogo.gif

 

 

Quelle est votre situation actuelle ?

Je suis actuellement Business Development Manager chez Syniverse Technologies. Syniverse est une société américaine, basée en Floride et composée de plus de 1500 personnes de part le monde avec près de 50 bureaux sur tous les continents. Nous sommes spécialisés dans les services aux opérateurs mobiles et dégageons un chiffre d’affaires annuel de 350 millions d’euros avec plus de 500 clients, tous opérateurs mobiles. Nous proposons plusieurs types de services tel que le clearing & settlement (compensation financière entre opérateurs), l’interconnexion entre opérateurs ou encore la gestion de services mobiles à valeur ajoutée.
Je suis responsable de promouvoir ou de mettre sur pied des nouveaux produits sur la zone EMEA (Europe, Middle East, Africa). Je rapporte directement au VP EMEA et je travaille en collaboration avec une vingtaine de commerciaux en Europe et plusieurs équipes de développement aux USA et à Hong Kong.

Pouvez-vous nous expliquer votre parcours depuis l’Epita ?

Après l’Epita, j’ai tout d’abord effectué mon stage de fin d’étude (6 mois) en tant qu’Ingénieur Technico-Commercial chez Bouygues Telecom Entreprises, en tant que spécialiste des offres d’accès Internet mobile et Email mobile (Blackberry…). J’ai notamment travaillé avec la plupart des grands comptes Bouygues sur des projets de déploiement de  Smartphones ou de cartes d’accès à l’Internet mobile.
J’ai ensuite été embauché chez Transatel, un MVNO (Mobile Virtual Network Operator – tel NRJ Mobile ou Virgin Mobile) et MVNE (Mobile Virtual Network Enable – qui fournit l’interface technique et humaine au lancement de MVNO), en tant que chef de produit.
J’étais responsable du produit MVNO entreprise de Transatel avec à la clé le lancement et la gestion de plusieurs MVNO en France et en Belgique. En parallèle, j’étais également chef du projet Portabilité V2 (le nouveau système de portabilité des numéros mobiles français) pour lequel j’ai écrit les spécifications fonctionnelles de la solution ainsi que tous les processus opérationnels.
Après 1 an chez Transatel, j’ai été recruté par Syniverse pour être chef de produit des solutions anti-fraude de Syniverse au niveau mondial. J’étais notamment responsable d’un produit de détection de fraude sur mobile en roaming (itinérance) qui a gagné le prix du meilleur service roaming de l’année remis par l’association GSM. Depuis Avril, j’exerce en parallèle le poste de Business Development Manager sur la zone EMEA.

Pourquoi aviez-vous choisi l’option TCOM ?

Avant de rejoindre l’Epita, j’avais déjà effectué une licence en télécommunications (au Liban) durant laquelle j’avais pu étudier toutes les facettes des télécommunications (réseaux locaux, réseaux opérateurs, réseaux mobiles) et pour lesquelles j’avais développé une grande passion. Il était évident dès mon entrée à l’Epita que j’allais faire l’option TCOM.

Qu’est-ce qu’elle vous a apporté ?

Je suis intimement convaincu qu’un étudiant Epita TCOM, grâce aux acquis du tronc commun et de l’option, est aussi à l’aise techniquement en systèmes d’information qu’en réseaux de télécommunications. Cette vrai double compétence se révèle un atout maître dans un secteur qui converge de plus en plus. L’autre avantage de la spécialisation est de préparer efficacement à la dimension économique de l’entreprise.

En quoi ces choix vous ont-ils apporté une plus-value ?

C’est dans ce qu’on en fait qu’on peut mesurer un choix d’école. Personnellement, être un élève Epita TCOM m’a apporté :
– D’avoir une ouverture technique très large permettant d’appréhender facilement les nouveaux concepts, quels qu’ils soient ;
– Une connaissance suffisante des systèmes d’information et des réseaux me permettant d’être crédible auprès de mes équipes techniques, alors que j’occupe un poste business ;
– La capacité de pouvoir travailler non-stop sur une courte période pour boucler certains dossiers ;
– La passion de l’informatique et des télécoms.

Êtes-vous satisfait de votre situation actuelle ?

Oui, tout à fait !