Erasmus : l’expérience finlandaise

Parti en Finlande grâce au programme Erasmus pour effectuer son premier semestre de cycle ingénieur, Grégory Oriol raconte comment son séjour s’est passé et ce qu’il y a appris…

 gregoriol4.jpg

Mon séjour de 3 mois et demi en Finlande a vraiment été une expérience exceptionnelle. Je suis extrêmement content d’avoir eu l’opportunité de partir. J’ai découvert un pays, la Finlande (et un peu la Suède au passage), des gens, une culture mais aussi bien plus car il y avait énormément d’autres étudiants étrangers du monde entier : d’Allemagne, d’Espagne, d’Italie, … mais aussi d’Europe de l’Est et de nouveaux pays de l’UE, et également de Chine, Nepal, Mexique, Iran, … Bref, un brassage culturel très intéressant et l’occasion de passer de bons moments.

– Pourquoi avez-vous souhaité partir vivre une expérience à l’étranger ?

Je n’ai pas eu beaucoup l’occasion de voyager à l’étranger et, ayant un peu travaillé dans le tourisme en France, je sais qu’aller dans un pays en tant que touriste pour quelques jours ou quelques semaines est bien différent d’une “vie” sur place. L’occasion d’ERASMUS était idéale car il s’agissait de partir dans l’inconnu. Dans un pays que je savais à peine situer sur une carte un mois avant le départ pour y vivre réellement. Mais tout en étant sûr d’être bien reçu sur place et d’avoir une date de retour. Un peu comme un séjour touristique mais sur une longue durée et en vivant parmi les gens qui y vivent en permanence.

– Dans quel cadre êtes-vous parti ?

Au premier semestre d’Ing1. C’est à dire quasiment au milieu des études à EPITA. C’était une bonne occasion pour moi de faire un break dans les études ici et de reprendre du courage et des forces pour la suite du cursus : j’en suis revenu plus que motivé.

– Qu’est-ce que cela vous a apporté ?

Comme je l’ai dit : au départ la découverte d’un pays, d’une culture et de jeunes de mon âge mais au fil des rencontres et des conversations c’est devenu la découverte du monde entier. Et finalement, les jeunes du monde entier se ressemblent tout en ayant de nombreuses différences dans la vie au quotidien. Tous savent s’amuser et travailler ensemble.

– Qu’avez-vous appris ?

Au niveau informatique, j’ai peu découvert à l’université finlandaise car les cours de programmation étaient plutôt des bases. C’est surtout dans d’autres domaines que nous n’avions pas vu à EPITA comme le traitement du signal, le traitement d’image et de vidéo, les réseaux et dans les langues (anglais et finlandais) que j’ai axé mes études sur place.
Les cours étaient pour la plupart bien faits et intéressants.
L’université là-bas est extrêmement bien équipée. L’une des raisons vient peut-être du respect exemplaire des finlandais pour les règles et les lois. Aucune dégradation, aucun vol, les étudiants là-bas n’ont jamais peur de laisser leurs affaires sans surveillance. Une autre raison est peut-être qu’en fait, Tampere est à quelques km de la ville de Nokia et la plupart des chercheurs et diplômés travaillent pour eux et pour d’autres sociétés installées autour du campus.
Au passage, parmi nos profs, beaucoup étaient chercheurs et originaires de différents coins du monde.

– L’expérience acquise au préalable à l’Epita vous à t’elle été utile ? Comment vous situiez-vous par rapport aux autres étudiants ?

C’est surtout au niveau de la rigueur et de la quantité de travail qu’EPITA nous a beaucoup apporté ; même si là-bas le rythme était un peu comme à la fac. Il y avait parfois besoin de rendre des rapports en peu de temps ou de réviser des exams de façon assez intensive, un peu comme à l’école. J’avais le niveau pour suivre certains cours scientifiques mais d’autres étaient plutôt pour un niveau de fin d’Ing1 voire de 4 ou 5eme année. Beaucoup de nos collègues là-bas étaient d’ailleurs en 4 ou 5ème année. Malgré cela, ça c’est bien passé pour nous tous en Finlande.

– Repartirez-vous ?

Absolument ! Et sans hésiter !
Maintenant que j’ai gouté à l’étranger, je compte bien profiter de mes prochains stages pour découvrir de nouveaux endroits et surtout de nouvelles personnes.

 

Voyage à Rovaniemi, ville officielle du Père Noël (Santa Claus) située sur le cercle polaire arctique

 

greg-oriol1.jpg

 
gregoriol2.jpg
 
 
 
 

 

 

 

 

 

 

 

Helsinki : Découverte de la capitale

 

gregoriol3.jpg

gregoriol4.jpgTampere : Visite du centre ville et d’un des nombreux lacs

gregoriol5.jpg

gregoriol6.jpg

 

 

 

  

  

Pour finir, voici des photos prises par Grégory pendant son séjour :
http://www.fprod.net/fgallery/galleries/finland2007

Je vous invite à consulter le blog :
http://www.fprod.net/fortin/stories/finland2007/