Interview de Fabien Lemarchand au sujet de son stage chez Bouygues Télécom

Fabien Lemarchand, 21 ans, étudiant à Epita, aujourd’hui en 4ème année, en option de spécialisation Télécommunications, a fait un stage chez Bouygues Télécom, sur le renouvellement des serveurs vocaux interactifs de cette grande entreprise.

Fabien, tu as fait un stage de près de 4 mois chez Bouygues Télécom, de septembre à décembre derniers, sur le site de Vélizy dans les Yvelines, à la Direction Centrale du Système d’Information de l’entreprise (DCSI). En quoi consiste ce service ?

Fabien-LemarchandLe système d’information, nécessaire au traitement et à l’exploitation des informations, gère tous les problèmes informatiques de l’entreprise, régulant l’ensemble du réseau interne de Bouygues Télécom et apportant des solutions aux ennuis techniques qui se posent à des salariés ou à des clients. Moi, je travaillais auprès du Pôle Clients de la DCSI, qui partage son activité entre le site Web et les Serveurs vocaux interactifs. Bouygues Télécom a entrepris une refonte totale de ses serveurs vocaux, c’est sur ce point-là que je suis intervenu.

En quoi consiste ce renouvellement de serveur ?

La technologie qu’utilisait Bouygues Télécom auparavant était devenue obsolète, et d’autre part la propriété intellectuelle de celle-ci était détenue par un autre agent économique. Bouygues Télécom a opté pour un langage de programmation récent, datant de moins de deux ans, et qui est utilisable librement : le VXML (Voice eXtensible Markup Language). Celui-ci offre, sur le plan technique, une plus grande souplesse, une plus grande rapidité d’implémentation, et surtout permet l’intégration native de la reconnaissance vocale… Cette dernière caractéristique est la marque d’un serveur plus moderne, puisque -à condition justement qu’il soit performant- il fait gagner du temps au client qui évite de passer par un interlocuteur comme par le passé. Précisément, mon rôle a été de tester la mise en œuvre de ce nouveau type de serveur à une échelle réduite, avant d’en tirer des conclusions sur l’efficacité de cette technologie pour l’ensemble des serveurs vocaux de Bouygues Télécom.

Quelle forme a pris cette expérimentation ?

Bouygues organise chaque année un Forum de l’innovation, interne à l’entreprise, qui est l’occasion pour les acteurs du développement technologique du groupe de présenter leur travail aux autres salariés. J’ai réalisé un audio-guide qui orientait les visiteurs parmi les différents stands, un peu comme ce que l’on connaît dans un musée, sauf qu’il suffisait de se servir de son portable pour appeler un numéro court, qui mettait en relation avec un serveur vocal interactif conçu grâce au VXML, auquel il était possible de demander vocalement la présentation d’un stand. Ce travail de conception et de développement m’a pris environ deux mois, et a permis de constater les performances du procédé.

Comment ce stage s’inscrit-il dans ton parcours personnel ? Que t’a-t-il apporté ?

Après une classe prépa scientifique, j’ai choisi le cycle ingénierie de l’Epita. J’avais une solide formation en mathématiques, mais un certain retard dans des domaines techniques : programmation, développement… La première année du cycle ingénierie, qui correspond à un Bac+3, m’a permis, avec pas mal de travail, de le rattraper et d’acquérir de nombreuses compétences informatiques. Ce stage de 4ème année a été l’occasion de m’intégrer réellement à une entreprise. Ce que j’ai particulièrement apprécié chez Bouygues, c’est l’existence d’une culture forte qui implique chacun à la marche de l’ensemble. J’ai eu le sentiment d’être considéré comme un membre à part entière, avec de vraies responsabilités. En outre, j’ai été heureux d’être présent lors d’une phase de renouvellement technologique. Je compte d’ailleurs poursuivre un parcours professionnel dans les télécommunications.