Semaine Recherche & Innovation : le futur de l’informatique s’invite à l’EPITA

Semaine Recherche & Innovation : le futur de l’informatique s’invite à l’EPITA

Organisée du 5 au 9 septembre à destination des étudiants de 2e année, la 15e édition de la Semaine Recherche & Innovation de l’EPITA emmenait les futurs ingénieurs à la découverte de domaines passionnants !

 

Semaine Recherche & Innovation : le futur de l’informatique s’invite à l’EPITA

 

Nourri de plusieurs conférences, présentations et ateliers avec, en sus, un projet à mener en fil rouge sous l’égide de l’EPITA StartUp Lab, l’événement donnait aux apprenants une vision élargie des multiples révolutions auxquels contribue l’informatique grâce à la présence de nombreux chercheurs et professionnels reconnus, à commencer par Jean-Gabriel Ganascia. Grand invité de cette nouvelle édition, chercheur reconnu évoluant au LIP6 (Sorbonne Université) et récent lauréat du Prix Recherche Universitaire du Livre lors du FIC 2022 pour son ouvrage « Servitudes virtuelles » (Seuil), Jean-Gabriel Ganascia a inauguré cette semaine en dédiant son intervention à la dimension éthique de son domaine de prédilection : l’intelligence artificielle (IA). L’occasion de rappeler à l’auditoire, sans doute amené à travailler sur le sujet dans les années à venir, que l’IA joue un rôle très important dans la société contemporaine en étant désormais au cœur de multiples technologies innovantes, de l’astrophysique à la médecine, en passant par la géologie et la biologie, et que cette omniprésence nécessite aussi une réflexion au-delà de la technique pure. Une manière de souligner que la célèbre citation de Rabelais, « Science sans conscience n’est que ruine de l’âme », reste plus que jamais d’actualité presque 500 ans après avoir été écrite.

 

Jean-Gabriel Ganascia : « On ne peut pas être uniquement satisfait par la réalisation technique »

Jean-Gabriel Ganascia

 

Jean-Gabriel Ganascia : « On ne peut pas être uniquement satisfait par la réalisation technique »

 

Des conférences pour décrypter les technologies

Évidemment, Jean-Gabriel Ganascia n’a pas été le seul intervenant à captiver les étudiants de l’EPITA, qu’ils soient à Paris ou en régions (les conférences étant pour la plupart retransmises en direct sur les différents campus de l’école). Gwendal Simon, architecte réseau chez Synamedia Rennes et Chevalier des Palmes académiques, a ainsi profité de sa présence sur le campus de Rennes pour explorer l’envers du décor des vidéos sur Internet, dévoilant les sciences informatiques rendant possible ce flux continu, tandis que David Monniaux, directeur de recherche CNRS au laboratoire Verimag à Grenoble, a souhaité s’attarder sur les problématiques de vérification de logiciels grâce à des tests et preuves mathématiques, utilisés par exemple pour l’industrie avionique, les trains, les fusées, les voitures autonomes, soit ces systèmes pouvant directement impacter des vies humaines, la vie privée ou encore l’économie et la société au sens large.

Certains chercheurs ont, quant à eux, choisi de pousser les étudiants à s’intéresser à l’infiniment petit, comme Matthieu Montes, professeur de Bioinformatique structurale au CNAM venu aborder l’interactivité des visualisations et simulations moléculaires, ou à lever les yeux vers l’infiniment grand, à l’instar de Jérémie Vaubaillon, astronome et responsable du projet CaBeRNET au sein de l’Observatoire de Paris, qui, avec l’EPITA, s’emploie à chasser les météores grâce au traitement d’images. Deux spectres opposés qui démontrent combien l’informatique occupe une place prépondérante dans la recherche !

 

 

La recherche industrielle également au rendez-vous

D’autres intervenants se sont employés à détailler les coulisses de l’apprentissage décentralisé (Sonia Ben Mokhtar, directrice de recherche CNRS au laboratoire LIRIS) ou encore à décrypter l’évaluation automatisée de la sécurité des objets connectés (Jérôme François, chercheur à l’INRIA Nancy).Deux membres de la de la Société auxiliaire des distributions d’eau (SADE) chez Véolia – Hélène Ser, responsable de la Stratégie Digitale et Khomdeth Ratsavong, directeur des projets SING – ainsi que Xavier Yvonne, normalien et docteur en mathématiques, passé par l’EPITA (promo 2020) afin de se reconvertir pour être aujourd’hui ingénieur R&D en algorithmie radar et guerre électronique chez Thales DMS, sont venus donner aux élèves ingénieurs un aperçu de la recherche et l’apport de l’innovation numérique dans le monde industriel. Une mise en abîme incontournable tant ces domaines avancent également au sein des entreprises.

 

Semaine Recherche & Innovation : le futur de l’informatique s’invite à l’EPITA

 

Chercheurs et startuppers, deux facettes de l’innovation !

Jouant un rôle essentiel à l’EPITA, les chercheurs et experts de l’école étaient également mis à l’honneur avec plusieurs conférences. Didier Verna, enseignant-chercheur au sein du Laboratoire de Recherche de l’EPITA (LRE), a ainsi animé une conférence didactique pour expliquer la réalité du métier de chercheur et, peut-être, susciter de nouvelles vocations chez les futurs ingénieurs, certains pouvant même intégrer le laboratoire de l’école en parallèle de leurs études. Également chercheurs au sein du LRE, Marc Plantevit et Philipp Schlehuber ont respectivement choisi d’aborder les modèles de type boîte noire (dont, par essence, on ne connaît pas le fonctionnement interne) et les différents angles de la robotique. Quant à Juliette Chansard et Arnaud Lemettre, deux membres de 3IE, le terrain d’expérimentation numérique et nouveaux usages de l’école, ils se sont attachés à décortiquer ce qui faisait le Web aujourd’hui !

Enfin, l’entrepreneuriat, souvent synonyme d’innovation, se déclinait à son tour via plusieurs interventions, comme celles de Guillaume Dion, Incubator Manager chez IONIS361 et de Daniel Jarjoura, directeur de l’EPITA StartUp Lab, deux entités conçues et pensées pour favoriser l’essor de projets porteurs. Et pour donner encore plus envie aux néo-entrepreneurs de sauter le pas, deux Alumni ayant choisi de créer leur propre entreprise ont accepté de partager leur expérience et raconter leur parcours étudiant et professionnel. Il s’agissait de Hélène Levrault (EPITA promo 2012), cofondateur & CTO de Verdikt, une plateforme de performance écologique du numérique des entreprises, et Killian Huyghe (promo 2015), cofondateur d’Alex Legal, une plateforme spécialisée dans la digitalisation du droit des société. Deux interventions inspirantes !

 

Semaine Recherche & Innovation : le futur de l’informatique s’invite à l’EPITA