Augustin Chabrillac et Anis Ladram (EPITA promo 2020) médaillés d’argent lors de l’iGEM 2019

Augustin Chabrillac et Anis Ladram (EPITA promo 2020) médaillés d’argent lors de l’iGEM 2019

À la fin du mois d’octobre, Augustin Chabrillac et Anis Ladram (EPITA promo 2020) s’envolaient pour Boston afin de participer à la grande finale de l’iGEM, la plus grande compétition étudiante internationale dédiée à la biologie de synthèse. Membres de l’équipe iGEM IONIS qui réunissait des étudiants des quatre écoles d’ingénieurs du Groupe IONIS (l’ESME Sudria, l’IPSASup’Biotech et donc l’EPITA), les deux étudiants de 5e année ont pu se rendre au Hynes Convention Center pour présenter leur projet éco-responsable Cinergy pensé pour valoriser les mégots de cigarette à travers la fabrication d’énergie électrique. Vainqueur d’une médaille d’argent avec ses coéquipiers, Augustin fait le point sur cette expérience inoubliable.

iGEM IONIS 2019

Augustin (au second plan, à droite) et ses coéquipiers

Qu’est-ce qui a fait que tu t’es intéressé à l’iGEM ?

Augustin Chabrillac : J’ai découvert l’iGEM lors de la rentrée de l’an dernier à l’EPITA, après que le directeur Joël Courtois ait parlé avec nous de la création d’une future équipe réunissant des étudiants de différentes écoles du Groupe IONIS. J’ai trouvé intéressant de pouvoir travailler avec des personnes n’ayant pas les mêmes centres d’intérêt ni les mêmes domaines d’expertise que moi. Et je n’ai pas été déçu en rejoignant l’équipe car j’ai pu évoluer aux côtés d’étudiants spécialisés en biologie ou en électronique et ainsi découvrir beaucoup de choses. Par exemple, avant d’intégrer l’iGEM IONIS, je ne savais pas du tout ce qu’était la biologie de synthèse : avec elle, on peut pourtant tout créer !

 

Justement, à travers la biologie de synthèse, l’équipe iGEM IONIS de cette année a développé un projet se servant des mégots de cigarette pour générer de l’énergie électrique. Ce concept t’a-t-il séduit ?

En fait, je souhaitais rejoindre l’équipe avant même de connaître le projet et, quand j’ai découvert l’idée qu’elle souhaitait mettre en place, j’ai trouvé ça très intéressant ! En plus, en tant que non-fumeur, je trouve toujours dérangeant de croiser autant de mégots par terre dans les rues de Paris : j’ai donc particulièrement apprécié le fait de travailler sur un projet comme Cinergy qui intègre un aspect environnemental via le recyclage.

iGEM IONIS 2019

Quel a été ton rôle au sein de l’équipe ?

J’ai principalement participé à la création du Wiki. Ce site Internet devait référencer toutes les informations relatives à Cinergy : l’évolution du travail réalisé durant neuf mois, l’identité de nos partenaires, nos financements, la description de nos séances en laboratoires, la liste de nos activités annexes, etc. Une fois créé, le site était jugé par le jury de Boston et représentait une part importante de la notation finale du projet.

 

En parlant de Boston, comment as-tu vécu cette finale ?

À notre arrivée au Hynes Convention Center, nous nous sommes retrouvés avec près de 3 000 étudiants venus du monde entier ! Pendant une semaine, en plus de pouvoir présenter Cinergy, nous avons également pu échanger avec des équipes de différents pays et découvrir de nombreux projets innovants. En parallèle, nous avons aussi profité de notre présence pour visiter la ville en équipe et passer une excellente soirée au Consulat général de France ! Ce dernier avait organisé une réception réunissant l’ensemble des équipes françaises le 31 octobre.

iGEM IONIS 2019

Ce voyage était ton premier aux États-Unis ?

Oui. Avant cela, j’avais surtout voyagé en Europe et, pour mon semestre international à l’EPITA, en Afrique du Sud.

 

Travailler aussi longtemps avec d’autres futurs ingénieurs a-t-il fait évoluer ta manière de fonctionner ?

Oui, principalement au niveau organisationnel. Quand on se retrouve à mener un projet avec 15 personnes ayant des emplois du temps différents, cela peut vite devenir compliqué de trouver des moments pour se réunir sans une bonne organisation. Cela nécessite donc la mise en place de réunions hebdomadaires mais surtout l’implication totale de chaque membre de l’équipe !

 

Quel conseil donnerais-tu aux EPITéens qui souhaiteraient rejoindre l’équipe iGEM IONIS dans le futur ?

De se donner à fond car ils vont vivre une expérience inoubliable, sortir de leur quotidien axé sur l’informatique pour découvrir d’autres univers, s’enrichir de nouvelles connaissances et travailler en équipe durant neuf mois pour ce qui restera l’un des plus grands projets de leur scolarité.

iGEM IONIS 2019

iGEM IONIS 2019

iGEM IONIS 2019