Retour sur PyParis 2018 : quand l’EPITA Paris accueille un rendez-vous international consacré au langage Python

Les 14 et 15 novembre 2018, le campus parisien de l’EPITA abritait la seconde édition de la conférence internationale PyParis. L’occasion pour tous les spécialistes du langage Python de France et d’ailleurs de faire le plein de connaissances à travers une cinquantaine de talks aussi bien axés sur la technologie pure que l’éducation. En plus d’être également partenaire de cet événement organisé par le pôle de compétitivité Systematic Paris Région, l’EPITA était aussi présente dans le programme de ce PyParis, via trois interventions de Robert Erra, directeur du Laboratoire Sécurité et Système de l’EPITA (LSE), de Lionel Auroux, enseignant-chercheur membre du LSE et de l’association Prologin, à l’origine du stage Girls Can Code!.


Stéfane Fermigier, organisateur et président du comité de programme de PyParis


PyParis 2018 vu par… Paul Guénézan (EPITA promo 2021) et Garance Gourdel, respectivement président et vice-présidente de l’association Prologin

 

Quel était le but de votre intervention ?

Garance : Nous avons pu faire un résumé de tous les stages Girls Can Code! (GCC) organisés jusqu’à présent et des évolutions qu’a pu connaître cette initiative depuis ses débuts en 2014. Évidemment, comme nous parlions dans le cadre de PyParis, nous avons également pris le temps d’aborder notre approche de Python et pourquoi ce langage nous semble intéressant à enseigner aux participantes.
Paul : GCC a justement pour particularité de proposer uniquement des travaux pratiques en Python. D’ailleurs, chez Prologin, que ce soit avec GCC ou le Concours national d’informatique, le Python est un langage que nous supportons depuis de nombreuses années.

 

Pourquoi Python et pas un autre langage ?

Paul : Parce qu’il est plutôt facile à apprendre ! Contrairement au langage C, par exemple, il n’y pas de point-virgule ou d’autres complications possibles. Python est un langage plutôt haut niveau, très proche du pseudo code, et donc assez facile à maîtriser. Aussi, contrairement au Scratch, Python est un langage qui peut être utilisé dans la « vraie vie ». Ainsi, si les filles de Girls Can Code! commencent à l’apprendre avec nous, elles pourront ensuite s’en servir chez elles !
Garance : L’autre avantage de Python est qu’il nous permet de proposer des activités qui intéressent directement les participantes. Ces dernières sont, par exemple, souvent attirées par la conception de jeu vidéo, ce qui nécessite normalement des notions de programmation plus avancées. Or, le Python rend justement possible l’acquisition de ces notions sans avoir à posséder une quantité incroyable de connaissances en informatique.

 

Cela fait quoi d’être présents à un événement réunissant autant d’experts sur le sujet ?

Garance : Ça fait drôle ! C’était un peu impressionnant de faire partie des intervenants. On a surtout vu ça comme une chance de pouvoir encore plus communiquer sur Prologin et cette initiative qui nous tient à cœur. C’était d’autant plus intéressant que notre intervention s’inscrivait dans la Track Education de PyParis, une partie du programme un peu à part : elle permettait d’avoir des présentations en français et ouvertes gratuitement aux enseignants intéressés. L’enseignement de l’informatique en France, notamment au lycée, est d’ailleurs un sujet important à nos yeux, dont il faut parler le plus possible, et pouvoir faire découvrir Girls Can Code! à des enseignants venus de toute la France, c’est le meilleur moyen de pouvoir attirer de nouvelles participantes !

Paul : Nous avons d’ailleurs eu des personnes très intéressées par notre démarche et nos activités. C’est bon signe.

Envie d’en savoir plus sur Girls Can Code! de Prologin ? Retrouvez l’article de l’EPITA consacré à sa dernière édition


L’association Prologin à l’oeuvre


PyParis 2018 vu par… Lionel Auroux, auteur du talk DSL in Pyrser (à retrouver en intégralité – et en anglais – ici)


Robert Erra…

… et Lionel Auroux


PyParis 2018 vu par… Kaci Adjou (EPITA promo 2019), étudiant en 5e année

 


 


(Re)découvrez en vidéo la conférence inaugurale de PyParis2018 en compagnie de Stéfane Fermigier, son organisateur et président du comité de programme, Robert Erra et Joël Courtois, directeur général de l’EPITA

 

Retrouvez de nombreuses conférences de PyParis 2018 en intégralité sur la chaîne YouTube du Pôle Systematic Paris Region