L’EPITA et la COP21 : une application réalisée pour l’émission pédagogique “C’est pas compliqué si c’est bien expliqué”

Dans le cadre des projets de fin d’études en entreprise (PFEE), plusieurs équipes d’EPITéens de 5e année ont travaillé sur des projets associés à la COP21. Découvrez celui de Vincent Briffaux (EPITA promo 2016, majeure GITM), Arnaud Dhennin (majeure MTI), Jonathan Gabrielli (MTI) et Axel Manuel (MTI) qui s’inscrit dans une campagne transmédia sensibilisant les jeunes et les incitant à participer, en ligne ou sur place, à cet événement majeur pour le climat.

En partenariat avec l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (Ademe), la région Île-de-France et la société Le Vent Tourne, l’association Le Temps Presse avait à cœur d’attirer un maximum d’internautes et d’expliquer les enjeux de la COP21. Pour cela, l’association a décidé de mettre en scène Romain, personnage de la websérie L@-KOLOK.com et véritable touche-à-tout. Ainsi, jusqu’au 11 décembre, ce YouTubeur décalé publiera régulièrement des spots, de nouveaux épisodes « spécial COP21 » de son émission pédagogique « C’est pas compliqué si c’est bien expliqué » (sélectionnée au WebProgram Festival 2015 dans la catégorie « Web jeunesse ») et bien d’autres surprises. Romain propose aussi aux jeunes internautes de filmer des petites saynètes tournées dans des décors de carton. Le principe est simple : mettre en scène de manière décalée une conversation où un personnage en convainc un autre d’adopter un éco-geste au quotidien. Pour cela, une formation sur la réalisation de vidéo destinée aux enseignants des lycées écoresponsables d’Île-de-France est proposée en partenariat avec la région Île-de-France. En complément, une application smartphone et tablette a été conçue et réalisée par les quatre étudiants de l’EPITA pour faciliter la création des vidéos qui seront directement envoyées à Romain dans le cadre de cet appel à contribution. Les EPITéens sont également en train de finaliser le site Internet du projet www.c-pas-complique.fr qui sera lancé au début de la seconde semaine de la COP 21.