Realytics, la start-up de Guillaume Belmas (EPITA promo 2004), Sébastien Monteil (EPITA promo 2005) et Vincent Nguyen-Huu (EPITA promo 2010), lauréate Scientipole Initiative 2015

La Start-up Realitics lauréate Scientipole Initiative 2015

Co-fondée par Guillaume Belmas (EPITA promo 2004), Sébastien Monteil (EPITA promo 2005), Vincent Nguyen-Huu (EPITA promo 2010) et Grégory Bittan, Realytics, outil de tracking et analytics TV, continue d’aller de l’avant. Après un passage remarqué au sein du premier incubateur de France, la start-up spécialisée dans la data et l’analyse de l’impact online des campagnes de pub TV vient de rejoindre la liste des lauréats Scientipole Initiative 2015 avec une jolie somme à la clé. Guillaume Belmas revient sur cette nouvelle étape franchie.

realytics_logo.jpg

Qu’est-ce que le prix Scientipole Initiative ?

Guillaume Belmas : Il s’agit d’un mécanisme subventionné par la région qui permet à des projets innovants de décrocher des prêts d’honneur pour pouvoir développer leurs produits sur des critères d’innovations, notamment technologiques.

Comment Realytics est-il devenu lauréat ?

GB : En fait, il y a tout un processus en amont, avec la constitution d’un dossier basé sur les critères d’innovation, sur ce que l’on fait évoluer par rapport à l’état de l’art de la technologie et sur ce qu’on apporte par rapport au problème auquel on s’attaque. En l’occurrence, Realytics travaille beaucoup sur des algorithmes de modélisation de données et sur du machine learning pour analyser les retours sur investissement des campagnes TV, notre but étant de mesurer et d’optimiser les investissements assez colossaux qui sont faits en publicité télévisée. Pour rentrer dans les critères de Scientipole Initiative, nous avons donc démontré l’efficacité de tout ce que nous avons pu développer au service de notre innovation.

realytics_prix_Scientipole_Initiative_start-up_anciens_etudiants_epita_2015_tv_analyse_online_offline_01.jpg

Ce prix s’accompagne d’un prêt de 60 000 euros. Qu’allez-vous faire avec ?

GB : L’objectif est de poursuivre notre développement car nous n’en sommes qu’au début : nous avons déjà une bonne première version de ce qu’on voulait faire mais cela ne s’arrête pas là ! Le but est donc de renforcer l’équipe par des embauches – avec notamment des data scientists, des développeurs, etc. – pour pouvoir continuer et avoir des modèles toujours plus précis permettant de prendre en compte d’autres problématiques, d’autres cas, afin de proposer des analyses toujours plus pertinentes.

Cela signifie que l’on risque d’entendre à nouveau parler de Realytics prochainement ?

GB : Oui, très prochainement même ! Nous avons de nouvelles fonctionnalités et de très belles choses qui arrivent sur notre plateforme, notamment autour du travail de la data pour justement faire le lien entre offline et online sur d’autres scénarios que ceux de la télévision.

Retrouvez Realytics sur son site permettant de mesurer l’efficacité des pubs TV et suivez leur aventure sur Facebook et Twitter.