Escroquerie aux faux virements : l’EPITA signe un partenariat pour renforcer l’action de l’Office central pour la répression de la grande délinquance financière (OCRGDF)

L’EPITA et l’Office central pour la répression de la grande délinquance financière (OCRGDF) ont signé un partenariat ce mardi 6 janvier pour faire face à l’escroquerie aux faux virements, un mal qui touche en France de nombreuses entreprises, des PME comme de grands groupes. Ce nouveau partenariat vient s’ajouter aux nombreuses activités de l’école en matière de lutte contre l’insécurité informatique, comme le lancement en 2014 de la formation continue SecureSphere, sa participation régulière au Forum international de la cybersécurité (FIC) ou encore la co-fondation du Centre expert de lutte contre la cybercriminalité français (CECyF).

Epita_office_central_repression_grande_delinquance_financiere_ocrgdf_3ie_institut_innovation_informatique_securite_partenariat_lutte_escroqueries_faux_virements_2015_web_03.jpg

Jean-Marc Souvira et Joël Courtois

L’EPITA et la police judiciaire, une collaboration qui fonctionne
Ce partenariat signé par Joël Courtois, directeur général de l’EPITA et le commissaire divisionnaire Jean-Marc Souvira, chef de l’OCRGDF, n’est pas le premier du genre : il s’inscrit dans la continuité d’une collaboration réussie entre l’EPITA et la police judiciaire, coopération débutée en 2011 avec l’OCLCTIC et renouvelée en 2013 avec l’OCRVP. « Ces partenariats avec la police judiciaire s’inscrivent dans la continuité de l’engagement citoyen de l’EPITA et participent au développement de l’éthique des jeunes ingénieurs », souligne à ce titre Joël Courtois. Ce nouvel accord sera quant à lui centré sur l’amélioration par 3IE, l’Institut d’innovation informatique de l’EPITA, des outils dont dispose l’OCRGDF pour s’adapter et faire face à l’escroquerie aux faux virements.

Epita_office_central_repression_grande_delinquance_financiere_ocrgdf_3ie_institut_innovation_informatique_securite_partenariat_lutte_escroqueries_faux_virements_2015_web_04.jpgLes compétences de l’EPITA pour contrer un phénomène grandissant
Depuis l’apparition de ce phénomène en 2010, 700 faits ont été recensés en France soit un préjudice estimé à 300 millions d’euros d’après la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ). Ces escroqueries d’un nouveau genre consistent, par exemple, à se faire passer pour le PDG et demander au comptable une opération exceptionnelle afin d’obtenir indûment le versement de fonds alimentant les comptes de délinquants. Les entreprises touchées doivent alors faire face à de lourds préjudices financiers et des dommages collatéraux pouvant entraîner des licenciements, des dépressions, voire la liquidation pure et simple de l’entité dans le pire des cas. « La lutte contre les nouvelles formes de criminalité organisée nécessite une complémentarité entre les partenaires publics et privés, explique Jean-Marc Souvira. C’est dans cette optique que les compétences reconnues de l’EPITA ont été une nouvelle fois sollicitées. » Grâce à l’expertise technique de 3IE en matière de base de données, de création d’applications Web et d’implémentation de puissants outils de requêtage, l’OCRGDF pourra ainsi s’adapter facilement à l’évolution des comportements de ces délinquants d’un nouveau genre.

Epita_office_central_repression_grande_delinquance_financiere_ocrgdf_3ie_institut_innovation_informatique_securite_partenariat_lutte_escroqueries_faux_virements_2015_web_01.jpgDe gauche à droite : Dominique Durand (commandant de police, chef de la documentation opérationnelle), Sophie Robert (commissaire de police), Mickaël Mandine (capitaine de police, chef du groupe escroqueries), Dominique Abbenanti (commissaire divisionnaire), Jean-Marc Souvira (commissaire divisionnaire, chef de l’OCRGDF), Joël Courtois (directeur général de l’EPITA), Marie Moin (directrice de SecureSphere by EPITA), Eric Ly (IT manager à 3IE), Stéphane Garnier (directeur de 3IE) et Anne Dewilde (responsable commerciale à 3IE)


À propos de 3IE
L’Institut d’Innovation Informatique pour l’Entreprise (3IE), est la structure de valorisation de la recherche de l’école, spécialisée dans les développements innovants à l’EPITA à l’attention des PME/PMI, comme de grands groupes industriels. Il est labellisé par le Centre Francilien de l’Innovation comme centre de transfert de compétences. Chaque année, de nombreuses entreprises font confiance à ce laboratoire dans leur projet de développement. Aujourd’hui, de nombreux contrats se réalisent autour du développement d’applications mobiles.
www.3ie.fr

À propos de l’OCRGDF
L’OCRGDF créé par décret du 9 mai 1990 a pour domaine de compétence la lutte contre le blanchiment d’argent de la criminalité organisée, la lutte contre les escroqueries nationales et internationales complexes, la lutte contre le financement du terrorisme et la saisie des avoirs criminels.
www.police-nationale.interieur.gouv.fr