L’EPITA au cœur de la cybersécurité

L’EPITA a brillé lors du Forum international de la cybersécurité (FIC) 2014 qui se tenait à Lille le 21 et 22 janvier. Outre le lancement officiel de SecureSphere, son centre de formation continue en cybersécurité, et la création de l’application mobile du rassemblement par 3IE, l’école s’est distinguée à travers deux autres actions d’envergure : l’organisation d’un Challenge forensic en partenariat avec l’Association de conseil et de sensibilisation à la sécurité informatique (ACISSI), et la co-fondation du Centre expert de lutte contre la cybercriminalité français (CECyF).

FIC2014-03.jpgL’informatique défensive à l’honneur
Composé de deux séries d’épreuves informatiques de 4 heures (une série menée par l’EPITA, l’autre par l’ACISSI), le Challenge forensic est une épreuve ouverte à toutes personnes disposant de compétences techniques et d’un matériel adéquats. Cette édition a réuni une soixantaine de candidats prêts à en découdre autour de différents exercices liés à la sécurité numérique et la lutte informatique défensive. Les vainqueurs se sont vus remettre des iPads, des PS4, des formations de Hacking Ethique EC-Council ainsi qu’un chèque de 1 500 euros pour la participation à une grande conférence européenne sur la cybersécurité.

FIC2014-02.jpgCECyF : l’union fait la cyber-force
« Si la sécurité du cyberespace relève en premier lieu de l’État, elle passe, aussi, nécessairement, par une mobilisation autour de partenariats avec le monde académique et les acteurs privés, fournisseurs de services et industriels de la sécurité des systèmes d’information. » Présent lors de l’inauguration du CECyF, le ministre de l’Intérieur Manuel Valls a personnellement salué cette initiative de premier plan portée par l’EPITA. Correspondant français de 2CENTRE, réseau européen de centres d’excellence pour la recherche et la formation dans la lutte contre la cybercriminalité, le CECyF permet dorénavant à différents acteurs majeurs (chercheurs académiques, industriels, ou indépendants ; écoles ; services chargés de l’application de la loi) d’échanger pour créer des projets qui contribuent à la formation, l’éducation et la recherche contre la cybercriminalité.

Si vous voulez en savoir plus sur le FIC 2014, jetez un oeil à cette infographie sympathique !