Un nouveau docteur au LRDE

Yongchao Xu était doctorant au LRDE pendant trois ans. En décembre 2013, il a obtenu le titre de docteur en soutenant sa thèse à l’école d’ingénieurs ESIEE Paris. Cette thèse était co-encadrée par Thierry Géraud (LRDE-EPITA) et Laurent Najman (LIGM-ESIEE).

Diplômé de Polytech’ Paris-Sud en Electronique & Systèmes embarqués et titulaire d’un Mastère spécialisé en Automatique et traitement du signal et des images de l’Université Paris-Sud, Yongchao Xu est arrivé au Laboratoire de Recherche et Développement de l’EPITA (LRDE) en mars 2010, d’abord pour son stage de Master sous la direction de Thierry Géraud, puis il a enchaîné avec sa thèse.

yongchao_xu_these_epita_01.jpg

Un nouveau cadre pour le traitement d’images
La thèse de Yongchao Xu propose un cadre général pour traiter des images représentées sous forme d’arbre. Dixit l’intéressé, cette approche consiste à « appliquer des méthodes existantes de traitement d’images dans l’espace de formes, au lieu de s’appuyer sur l’espace d’images » grâce à l’introduction de « la notion d’espace de formes basée sur l’arbre ». Ce postulat a eu pour première conséquence le développement d’une proposition, nommée « Tree-Based Morse Region (TBMR) », qui s’avère performante « pour le recalage d’images et la reconstruction 3D à partir d’images » explique Yongchao Xu. Ce cadre prometteur trouve déjà son utilité à travers de nombreuses applications et illustrations, comme dans « l’analyse d’images rétiniennes, la segmentation d’objets » ou encore « la simplification/segmentation d’images. »

yongchao_xu_these_epita_02.jpg

Des recherches partenariales
« Cette thèse s’inscrit dans le cadre d’une collaboration de plusieurs années avec Laurent Najman, qui co-encadre d’ailleurs actuellement un autre thésard chez nous, un diplômé EPITA promo 2011, explique Daniela Becker, responsable administrative du LRDE. Les travaux de Yongchao Xu font partie du vaste domaine du traitement d’images, offrant de multiples applications, notamment dans la vie courante. Ils pourraient être utiles dans le domaine médical à l’exemple de certains travaux du laboratoire qui ont été réalisés en partenariat avec l’Institut Gustave Roussy (IGR) sur la détection de cellules cancéreuses. Cela pourrait aussi servir pour des questions de sécurité et pour la détection d’objets dans des images satellites. »

« Yongchao Xu est le cinquième docteur issu du LRDE avec une nette accélération ces dernières années, ce qui souligne la montée en puissance du laboratoire ! », conclut Daniela Becker.

Pour en savoir plus sur la thèse de Yongchao Xu