Le LSE sur le podium de la Nuit du Hack

2Nuit_Du_Hack.jpg

Le 23 juin, pour sa première participation, l’équipe du Laboratoire Système de l’EPITA (LSE) est arrivée troisième au concours de sécurité informatique.
L’équipe du LSE, constituée de Pierre Bourdon, Samuel Chevet, Nicolas Hureau (EPITA promo 2013) Franck Michea (EPITA promo 2014) et Rémi Audebert (EPITA promo 2016), s’est distinguée en arrivant troisième sur quatorze à l’occasion de la compétition de sécurité informatique « Capture the flag » (CTF) organisée au cours de la Nuit du Hack 2012, le 23 juin.
 
La Nuit du Hack est un évènement regroupant le monde de la sécurité informatique français à Eurodysney (77) pour des conférences, des workshops et une compétition CTF entre les équipes qualifiées. La compétition CTF se déroule pendant 24 h et oppose des équipes venant du monde entier, de la tombée de la nuit jusqu’à l’aube, avec des épreuves de reverse engineering, d’exploitation réseau, de forensics….
  
Mettre à l’épreuve l’efficacité en sécurité
  
Cette année, les différentes équipes en lice, composées d’étudiants et de professionnels de la sécurité informatique, devaient défendre leur réseau tout en attaquant le réseau des équipes adverses, engrangeant ainsi une somme de points positifs et de points négatifs. Afin de l’emporter, l’équipe du LSE a utilisé une stratégie habile. « c’est notre manière de patcher les services le plus rapidement possible qui nous a permis d’arriver en bonne position », explique Nicolas Hureau.
  
 « Le fait de trouver des failles de sécurité d’un service ou d’un site Web et de les corriger est quelque chose de très courant dans les métiers de la sécurité, poursuit Lionel Auroux, directeur du LSE. Ce type de concours réputé dans l’écosystème de la sécurité informatique est donc pour nous un bon exercice. Notre position finale, pour cette première participation témoigne de l’excellent niveau technique de nos membres. » C’est d’ailleurs ce haut niveau d’expertise qui permet au LSE de travailler en partenariat avec des institutions réputées, à l’instar de l’Office Central de Lutte contre la Criminalité liée aux Technologies de l’Information et de la Communication (OCLCTIC).
Crée en 1999, le Laboratoire Système de l’EPITA (LSE) s’intéresse à des projets liés à la sécurité des systèmes d’exploitation, à l’architecture Kernel et aux systèmes informatiques. Il réunit une quinzaine de membres sélectionnés, parmi lesquels des ingénieurs, des experts et des étudiants de l’EPITA, recrutés en troisième année. Le laboratoire délivre également des cours sur ses domaines d’activité aux étudiants de l’école.