Des agendas mobiles pour les étudiants du campus

L’institut d’innovation informatique pour l’entreprise (3IE) offre aux membres de l’école une nouvelle plateforme mobile pour consulter leurs plannings.

Depuis avril dernier, le laboratoire 3IE de l’EPITA travaille au développement d’applications pour smart phones donnant à chacun – étudiant comme professeur, la possibilité de consulter son agenda à tout moment sur le campus ou depuis l’extérieur. 
Un service étendu et redésigné 
Auparavant, cet agenda n’était consultable que sur une borne tactile à l’entrée de l’école, dont l’interface avait déjà été conçue par 3IE. « Nous avons d”abord souhaité redésigner l’interface existante en adoptant une nouvelle charte graphique et lui apporter quelques éléments d’ergonomie. Nous avons repris les couleurs de 3IE et l’avons rendue plus lumineuse et créé des effets de glissement, à l’image de ce que l’on trouve sur les tablettes », affirme Stéphane Garnier, le responsable de 3IE qui encadre les étudiants de l’EPITA et d’Epitech et les graphistes d’e-artsup et de l’ESCM travaillant sur le sujet. 

epilife4.jpgPour le développement des applications i-Phone, Android et Windows Phone, ce sont des étudiants de 3e et 4e année de l’EPITA formés à 3IE sur ces technologies qui s’en sont occupés. « Ils ont dû décortiquer les bases de données et les analyser pour créer un webservice qui puissent récupérer ces données de manières intelligente et les présenter sous la forme d’un agenda électronique moderne et ergonomique », explique Stéphane Garnier. Cette formation spécifique à la programmation sur portable est une initiative nouvelle et riche de possibilités, introduite l’an dernier par 3IE au profit de ses membres. 

Des étudiants architectes de leur campus 
« Les compétences des étudiants de l’école et plus largement du campus technologique du Groupe IONIS sont de cette manière utilisées afin d’améliorer la vie pour tous sur le campus, affirme Joël Courtois, le directeur général de l’EPITA. En même temps qu’un lieu de vie et de travail, le campus devient ainsi progressivement une cité technologique bâtie avec le concours des étudiants pour les étudiants. Il représente également un peu une vitrine de leurs savoir-faire. » 
Ainsi, à côté des étudiants de l’EPITA, ceux d’e-artsup partageant le campus. Ils ornent régulièrement de leurs œuvres les murs des écoles, mettant ainsi leur propre travail sur le beau au service de l’agréable pour ceux qui vivent avec eux : leurs compétences en design égaie par ce biais la vie des informaticiens circulant sur le campus.