La fondation Jérôme Lohez met l’EPITA à l’honneur

Créée à la mémoire des Français victimes du 11 septembre, la fondation a récompensé l’école pour ses efforts sur les échanges franco-américains.

La Jérôme Lohez 9/11 Foundation, créée en novembre 2005 en l’honneur de Jérôme Robert Lohez (EPITA 94) qui a perdu la vie dans la Tour Nord du World Trade Center, agit en mémoire de ceux qui ont péri à New York lors des attaques du 11 septembre 2001. L’institution, qui se donne pour mission de favoriser l’entente entre les cultures française et américaine, soutient les échanges scientifiques et techniques dans l’éducation supérieure. Et ce notamment en distribuant chaque année des bourses à des étudiants français méritants partis étudier aux Etats-Unis, lors de ses Scholarship Awards.

2lohez4.jpgA l’occasion de la cérémonie 2011 de ces prix, le 12 mai, l’EPITA et le Stevens Institute of Technology à Hoboken aux Etats-Unis, liés entre eux par des accords de coopération universitaire, ont été récompensés, ainsi que 3 étudiants au parcours impressionnant, parmi lesquels Alban Pétré (EPITA 11), actuellement en échange avec le Stevens Institute of Technology.

De l’EPITA aux Etats-Unis

Particulièrement attiré par New York après une première visite en 2009, l’Epitéen lauréat de cette année est entré au Stevens Institute of Technology au printemps 2011. Il désire « élargir ses horizons à travers une expérience de l’éducation américaine », et espère que « le temps passé aux États-Unis lui permettra de promouvoir les échanges culturels à la fois aux États-Unis et lorsqu’il reviendra en France ».

2lohez2.jpg

Reconnu par ses professeurs et superviseurs pour sa créativité, son souci du détail et son esprit d’équipe, Alban a été employé en tant que stagiaire à la Société Générale sous la direction du responsable mondial de la section « risk assessment and controls ». Il a en particulier travaillé sur la création d’une méthodologie pour améliorer le contrôle de la navigation “web” des utilisateurs “système” de la Société Générale et sur d’autres projets liés à la sécurité.

« Plusieurs centaines d’Anciens de l’EPITA sont passés par le Stevens Institute of Technology. Ces étudiants effectuent ensuite, en France ou aux Etats-Unis, des carrières à des postes de managers dans des cabinets de conseil et d’assurance », raconte Joël Courtois, le directeur de l’EPITA, qui représentait l’école lors de la cérémonie.

Une fondation qui prend de l’importance

Alors que, les premières années de sa création, la fondation ne distribuait qu’une seule bourse accordée à un étudiant de l’EPITA partant en échanges aux Etats-Unis, elle est à présent en mesure de distribuer 3 bourses d’un montant de 1 000 à 2 000 euros et d’élargir les lauréats à des étudiants faisant leurs études à Columbia, Harvard, Princeton, New York University, Stevens Institute of Technology, l’Ecole Polytechnique, Sciences Po, ou encore l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne.

3liberte.jpgDening Lohez, l’ancienne épouse de Jérôme Lohez qui a créé la fondation, explique : « Mon mari est un Français mort pour une cause américaine. Afin d’honorer sa mémoire, j’ai souhaité favoriser les échanges franco-américains, pour lutter contre les malentendus existant entre les peuples et favoriser l’esprit de rencontres, qui fait progresser l’esprit humain. » Des échanges qui en ce moment ont le vent en poupe.