Robin Dauzon (EPITA 09) cofondateur et CEO de Perspecteev

Depuis janvier, le projet Perspecteev, dont Robin Dauzon (EPITA 09) est le cofondateur et le CEO, est hébergé dans palais de la Bourse, au Camping de la Cantine, le premier accélérateur de start-ups en France.
Qu’est – ce que Perspecteev ?
 
Perspecteev est un projet d’application pour gérer ses budgets sur mobile. Pour l’instant, la gestion d’un compte est entièrement manuelle : il faut aller sur le site de sa banque, consulter son compte et télécharger les budgets. Tout cela est long et chronophage. Avec Perspecteev, l’utilisateur pourra gérer avec la même application différents comptes à distance et affecter des budgets à différentes catégories déterminées selon la nature de ses dépenses. Il pourra également comparer sa consommation avec celle des diverses catégories socio-professionnelles. Notre modèle en la matière est le site américain Mint, les premiers à avoir offert ce type de service aux Etats-Unis.
Nous sommes pour l’instant 3 à nous occuper de ce projet. Je suis le CEO. Joan Burkovic, qui est à l’ESSEC, s’occupe du développement commercial. Et David, diplômé de Polytech Grenoble, est notre développeur.
Peux-tu parler de l’expérience du Camping ?
Le Camping intervient pour nous comme une seconde étape. Notre projet a initialement été soutenu par ESSEC Ventures, l’incubateur de l’ESSEC, école que j’ai intégrée après l’EPITA. Puis Joan et moi sommes tombés par hasard sur la Cantine, sur Twitter. On a trouvé le système du Camping très intéressant et on a donc décidé de se porter candidats pour y être hébergés.
2cantine1.jpgRobin Dauzon en train de taper au clavier sur l’espace de repos du Camping
Le Camping est un cadre très motivant pour diverses raisons. Nous bénéficions d’un environnement de développement optimal, au cœur du quartier historique de l’entreprenariat Web parisien, à l’intérieur du palais Brongniart, en compagnie de 11 autres équipes de projets. Une soixantaine de mentors, reconnus pour leur expertise sectorielle et leur expérience entrepreneuriale viennent régulièrement sur le Camping pour nous apporter leurs conseils et leur aide. Le fait d’avoir un temps limité de 3 mois pour développer notre projet est également très stimulant.
2cantine2.jpg Robin et Joan en train de travailler au milieu des autres groupes de projets
Lors de « l’Investors Day » qui clôt cette période, il faudra réussir à convaincre les investisseurs. Puis viendra une nouvelle phase de trois mois consacrée à la mise sur le marché et à la construction d’une stratégie de croissance de la start-up.
Qu’est-ce qui t’a conduit à ce projet ?
J’ai toujours désiré être entrepreneur. Passionné de nouvelles technologies, j’ai créé ma première entreprise à la fin de ma seconde année de classe préparatoire à l’EPITA. Cette entreprise est toujours active aujourd’hui et gère la revente d’un logiciel d’enchère automatique. J’ai ensuite effectué mes deux stages de cycle ingénieur à Sydney en Australie puis à Fort Lauderdale en Floride.
Mon premier stage, chez JCMDestination Australia, consistait en la mise en place d’un projet e-business – de sa spécification à sa réalisation. Lors de mon second stage, je devais analyser et optimiser la supply chain de CableOrganizer.com et j’étais en charge d’une mission de conseil pour la création du nouveau site FitnessFuture.com. J’ai choisi de faire des études en management pour développer mes compétences managériales et commerciales.
Quand j’ai découvert Mint en juillet dernier, j’ai décidé d’adapter cette idée pour la France et l’Europe. Nous avons commencé à développer notre projet dès septembre dernier. Nous en sommes à présent à sa version bêta.