Edwin Carlinet, un étudiant d’EPITA en Hollande

C’est au téléphone que nous avons joint pour une interview express Edwin Carlinet, en quatrième année à l’EPITA, spécialité CSI, actuellement en stage en Hollande. Il n’a pas eu l’air trop dépaysé en découvrant le climat local !

Edwin bonjour, comment se déroule votre stage ? Quelques mots sur votre hébergement.

Le stage se déroule sur une durée de 5 mois, du 1er septembre au 1er février. Je loge dans une résidence étudiante essentiellement occupée par des "international students" (Erasmus et autres programmes d’échanges…). La Rug (Rijksuniversiteit Groningen – Université de Groningen) est associée à un organisme (the Housing Office) qui s’occupe d’aider les étudiants à trouver un logement. J’ai d’ailleurs fait appel à leurs services pour trouver le mien, qui se situe à dix minutes – en vélo – de l’université. (Il faut savoir qu’en hollande les distances se comptent en minutes "cyclables").

stockxpertcom_id323627_jpg_f3e7f956df544db52b0cf78fb155b44d.jpg
Pourquoi avoir choisi ce lieu de stage ?
J’ai rencontré mon superviseur par l’intermédiaire du LRDE (Laboratoire de recherche et de développement de l’EPITA). En effet, celui-ci a donné une conférence de morphologie mathématique à l’ESIEE à laquelle j’ai assisté puisque c’était alors directement lié aux recherches que je menais. J’ai choisi ce stage par rapport aux connaissances qu’il pouvait m’apporter. Le fait que ce soit en Hollande est un plus indéniable !
 
Quelles sont les différences d’enseignement entre les deux universités ?
Je n’assiste qu’à peu de cours en réalité, uniquement ceux qui peuvent m’être utile dans le cadre de mon stage. Mais lorsque j’observe les étudiants ici, ils ont en général moins d’heures de cours par semaine mais une plus grosse charge de travail personnelle.
 
Dans quelle langue se déroulent les enseignements ?

Les cours de master sont en anglais. Les néerlandais ont tous un très bon niveau (même la caissière du supermarché sais parler un anglais bien meilleur que celui de la majorité des français). Même si j’ai pris l’habitude de lire des articles scientifiques en anglais, il reste parfois difficile de suivre tout un exposé technique dans cette langue.
 
Un commentaire touristique pour conclure ? Pas trop froid ?
SI ! Il pleut tout le temps, il fait froid et il y a beaucoup du vent ! Mais c’est l’hiver, en même temps…