Cybercriminalité : retour sur la conférence donnée à l’EPITA.

Marie Moin enseigne le droit à l’EPITA. Que ce soit au travers d’expériences terrain (journée aux prudhommes) ou de cours assurés sur le campus, les élèves sont sensibilisés tout au long de l’année aux implications juridiques des nouvelles technologies et de la propriété intellectuelle. Au programme, en ce moment : la lutte contre le cybercrime.

Marie Moin : « Plus de 250 étudiants sont venus assister à la conférence donnée par Laurent Masson et Fabien Lang. Le premier est Directeur juridique de Microsoft Europe, Moyen Orient et Afrique tandis que le second est Commissaire de police Adjoint au Chef de Service de l’OCLCTIC (Office Central de Lutte contre la Cybercriminalité liée aux Technologies de l’Information et de la Communication). 
Cette conférence avait pour premier objectif de réunir les trois acteurs majeurs en matière de sécurité informatique et de lutte contre le cybercrime : les forces de l’ordre, les juristes et les informaticiens. Trois cultures, trois méthodes, trois sortes de mesures envisagées en matière de sécurité mais un seul objectif, juguler un phénomène de plus en plus inquiétant. 
 
stockxpertcom_id48367141_jpg_e0ebde29119760609ff0423150a581f7.jpg
Laurent Masson, après avoir exposé les difficultés auxquelles Microsoft doit faire face et donné des chiffres inquiétants (plusieurs centaines de millions de dollars perdus chaque année) a décrit les moyens mis en place par le service juridique de Microsoft. L’affaire China Online, par exemple, qui a conduit à l’arrestation de 25 personnes en Chine est venue illustrer les conséquences économiques de la contrefaçon de logiciels.
Laurent Masson a ensuite rappelé l’implication de Microsoft qui soutient plusieurs projets de lutte contre le cybercrime. Ainsi, Microsoft France apporte une aide à « Signal Spam » une association qui a pour objet de fédérer les efforts de tous pour lutter contre le fléau du spam.

Fabien Lang, après avoir positionné l’OCLCTIC, organisme créé le 15 mai 2000 afin de lutter contre la délinquance liée aux nouvelles technologies de l’information et de la communication, a présenté les missions principales de cet office. Il anime et coordonne  au niveau national les différents services de police et de gendarmerie, réalise des enquêtes et travaux techniques d’investigations et enfin forme des enquêteurs spécialisés en criminalité informatique. . .
Fabien Lang a enfin  rappelé l’importance du nouvel outil que constitue la plateforme de signalement, permettant à chacun d’adopter une attitude citoyenne en signalant des contenus ou des comportements illicites auquel tout internaute peut être confronté lors de son utilisation d’Internet »