EPITA Smash Arena : “une meilleure expérience de jeu”

La 3ème édition de l’Epita Smash Arena a accueilli plus de 120 joueurs sur le site de l’Epita-Villejuif les 11 et 12 avril dernier. C’est moitié moins que l’édition précédente, ce qui correspondait au souhait des organisateurs: "Plus que la crise, c’était notre volonté de réduire la taille de l’évènement afin de minimiser les risques de problèmes et  offrir une meilleure expérience de jeu à l’ensemble des participants".

Les 2 tournois proposés était le single (1 vs 1) et le double (2 vs 2) dont les gagnants respectifs ont été Armada, un jeune suédois, et Team U.G.S. composé encore d’Armada et de son coéquipier Aniolas, qui ont survolé les deux tournois sans contestation possible. Les plus grosses communautés présentes étaient espagnoles et françaises bien évidemment, mais parmi les joueurs étrangers il y avait un nombre non négligeable de hollandais, de scandinaves et d’allemands.

epita-smash-arena.jpg

Retour sur l’évènement en compagnie du secrétaire de l’association Cycom : Michaël Pereira.

C’est la 3ème édition de l’Epita Smash Arena, comment l’évènement a
progressé au fil des années ?

– L’évènement s’est de mieux en mieux structuré pour répondre aux attentes des joueurs. Ainsi pour cette troisième édition nous avons fait le choix d’accueillir moins de joueurs afin de leur offir une expérience de meilleure qualité.

L’évènement accueille chaque année son lot de joueurs de haut niveau de la
scène européenne voire mondiale, comment gérez-vous cette spécificité ?

– L’ensemble des membres de l’association comprennent et parlent l’anglais assez aisément pour pouvoir communiquer avec les joueurs, merci les cours d’anglais à l’EPITA ! Nous avons quasiment plus parlé en anglais qu’en français avec les joueurs lors de l’évènement.

Quelle a été la logistique à mettre en place pour cet évènement ?
– La spécificité de ce tournoi est de se jouer exclusivement sur télévision
cathodique. En effet, la solution des écrans LCD combinés à un transformateur VGA qui avait été mise en place l’année dernière n’était pas satisfaisante au regard des conditions de jeu requises attendues par les joueurs de haut niveau accueillis à l’évènement. Cette année nous avons donc mis à contribution les quelques 50 membres actifs de l’association afin de réunir le nombre de télévisions nécessaires, et nous avons donc géré leur acheminement jusqu’au site de Villejuif grâce au véhicule prêté par l’Epita.