Alec Ross : « L’avenir est entre vos mains »

Alec Ross : « L’avenir est entre vos mains »

Le 7 mars, en partenariat avec les écoles EPITA, ESME Sudria, IPSA, Sup’Biotech et Epitech, IONISNEXT a organisé une conférence exceptionnelle en présence d’Alec Ross, expert en innovation et développement économique et technologique, ancien conseiller du président Barack Obama pour l’innovation. Le thème de cette conférence qui prenait place sur le campus parisien de l’EPITA ? Les industries du futur. Un sujet qu’Alec Ross a déjà exploré dans son ouvrage éponyme sorti chez FYP Editions en 2018. Extraits.

Crédits photos : Ephemere


Les industries du futur – Alec Ross

Conférence IONISNEXT. Les écoles du Groupe Ionis, Epita, IPSA, ESME, Epitech et Sup'Biotech ont le plaisir d'accueillir Alec Ross, expert en innovation et développement économique et technologique, ancien conseiller du gouvernement Obama pour l'innovation qui revient sur les principales thématiques de son livre "Les industries du futur".

Publiée par IONISNEXT sur Jeudi 7 mars 2019


« Tout sera très différent dans 10 ans : le futur va apporter des promesses, mais aussi des déceptions, du bon et du mauvais » a-t-il expliqué en introduction de sa conférence. « Des gens comme vous, des étudiants, sont en train d’imaginer et d’inventer le futur, maximisant les promesses, réduisant les dangers liés à ces changements. L’avenir est entre vos mains. » Si les États-Unis resteront une terre puissante d’innovation, celle-ci « viendra désormais de différents endroits du globe ».



« Nous devons sans cesse changer les règles »

Auparavant, « la terre constituaient la matière première de la civilisation agricole, puis le fer celle de l’ère industriel. Les données sont maintenant la matière première de notre économie, aujourd’hui et demain ». Pour Alec Ross, nous avons changé de paradigme et cela doit s’accompagner d’une évolution des règles qui encadrent cette nouvelle matière première : « Si nous ne le faisons pas, la Silicon Valley le fera pour nous (…). Mais la question est : par qui ? Car la plupart des gouvernements sont particulièrement ignorant lorsqu’il s’agit du digital. »



De la guerre froide à la guerre du code

« Nous sommes passés de la guerre froide à celle du code. Les États-Unis sont capables de se lancer dans une cyberguerre, comme la Chine ou la Russie. Ce qui a changé, c’est que cette capacité est passée des États à des individus, de la même manière que les armes nucléaires étaient détenues par des gouvernements. Cette vision du futur est assez noire. »



La fin de la vie privée ?

« Notre conception ancienne de la vie privée est morte et cela aura quelques effets, avec des normes changeantes » Pour cela, Alec Ross s’est basé sur l’exemple de l’homosexualité, bien plus acceptée dans la société, ou l’usage de la drogue, citant Barack Obama qui a fini par avouer avoir fumé de la marijuana plus jeune. « Les normes sont en train de changer et c’est le cas pour tout ce qui concerne notre vie publique. Avoir une vie privée devient de plus en plus compliqué ». En cas de cyberattaque, certaines informations confidentielles peuvent être révélées. Et « personne ne lit les conditions d’utilisations, alors qu’on les accepte toutes », ce qui constitue un risque potentiel.



Les cryptomonnaies

« Je ne serai pas surpris si dans 5 ans, une cryptomonnaie sera aussi puissante que les principales monnaies du monde comme le dollar, l’euro ou le yuan. » Alec Ross a évoqué la blockchain, une technologie qui selon lui peut rétablir la confiance dans le système financier : « En rendant tout public, la blockchain réduit drastiquement le risque de fraude. »