L’EPITA, un autre chemin pour accéder aux métiers de la finance

Grâce à sa pédagogie pensée pour former les nouvelles intelligences de l’entreprise, l’EPITA permet à ses étudiants d’acquérir de nombreuses compétences leur ouvrant l’accès à différents secteurs d’activité. Le monde de la finance en fait également partie, comme le prouve le parcours d’Etienne Vijoux (promo 2016), étudiant de la majeure Global IT Management (GITM) actuellement en stage de fin d’études au sein de la branche luxembourgeoise d’une grande agence de consulting.

parcours_etudiant_stage_finance_deloitte_luxembourg_international_ecole_cursus_ingenieur_global_it_management_informatique_gitm_majeure_2016_temoignage_epita_01.jpg

Etienne Vijoux

Si la majorité des étudiants de l’EPITA intègrent l’école à travers le biais du Cycle préparatoire, d’autres la rejoignent après un premier cycle d’études via l’Année de Préparation Ingénieur (API) qui condense les deux années préparatoires avec un rythme intensif. C’est le cas d’Etienne, arrivé à l’EPITA après l’obtention d’un bac S puis d’un BTS Informatique. Mais plus que l’API, c’est bien la découverte du Cycle Ingénieur qui l’a littéralement transformé. « Sans tomber dans le cliché, je pense que la Piscine et cette première année du Cycle ingénieur sont une mine d’or pour nos carrières. L’apprentissage, la résistance au stress et la rigueur que cette année nous enseigne nous donne un réel avantage en entreprise. »

Un tremplin pour atteindre ses objectifs
Ce « réel avantage », Etienne l’utilise en ce moment même, sein de l’entreprise Deloitte, située au Luxembourg, à l’occasion de son stage de dernière année. « Je travaille en consulting dans le département capital market en tant qu’Analyst, explique le futur ingénieur. L’équipe que j’ai intégrée réalise du calcul de risque sur des portefeuilles d’actions de fonds d’investissement. C’est un travail passionnant qui me permet de mettre à profit mon profil de développeur, en optimisant les outils de pricing mais également en complétant mes connaissances en finance de marché. » Pour lui, ce stage est tremplin à plus d’un titre : en rejoignant Deloitte, il sait qu’il touche enfin du doigt un objectif personnel défini il y a déjà plusieurs années de ça. « J’ai toujours souhaité m’orienter vers la finance, particulièrement vers les instruments financiers, et les opportunités dans ce secteur se trouvent principalement à Londres ou au Luxembourg. Alors, quand j’ai eu l’opportunité de travailler chez Deloitte, j’ai immédiatement saisi l’occasion. »

La Piscine de l’EPITA a particulièrement marqué Etienne

L’importance de l’International
Au-delà de la finance, de ses missions et de son quotidien au sein de Deloitte (« J’ai eu la chance d’intégrer une équipe jeune et dynamique, le lien s’est tout de suite créé »), Etienne apprécie également le fait d’ajouter une ligne internationale à son CV en plus de celle liée à son semestre obligatoire à l’étranger. « Une expérience professionnelle à l’étranger est indispensable aujourd’hui, note l’étudiant. Elle permet de voir et de se familiariser avec d’autres manières de penser. D’autant que, d’un pays à l’autre, la reconnaissance du diplôme et de l’école ne n’est pas la même qu’en France. » D’ailleurs, Etienne n’est visiblement pas pressé de revenir dans l’Hexagone. Le début de sa carrière devrait même s’effectuer au cœur du Grand-Duché. « J’ai eu la chance d’avoir une proposition de CDI dans l’équipe où j’évolue actuellement, confie-t-il. Je pense donc encore rester quelques années au Luxembourg. » La preuve d’une parfaite intégration qu’il assure devoir en partie à ses années d’études à l’EPITA. « Le Cycle Ingénieur est une aventure et n’a pas été une promenade de santé, mais c’est grâce à lui que j’ai pu aujourd’hui trouver un travail qui me passionne et dans lequel je suis à l’aise. Je pense sincèrement que l’EPITA nous prépare parfaitement au monde de l’entreprise. »