3 questions à Maxime Pico, directeur général de StartUp42 by EPITA

Depuis le début de la 6e saison de StartUp42 by EPITA, Maxime Pico a succédé à Daniel Jarjoura à la tête de l’accélérateur de startups innovantes. En attendant l’annonce prochaine du Demo Day qui permettra de découvrir les avancées réalisées en quatre mois par les 7 derrières recrues en date de l’entité, l’EPITA vous propose d’en savoir plus sur ce nouveau directeur général féru de disruption.

questions_reponses_maxime_pico_directeur_general_startup42_b_epita_accelerateur_startups_2016_01.jpgQuelle est votre mission au sein de l’accélérateur ?
Avant tout, ma mission est d’offrir à des hackers, réunis en équipes autour d’une bonne idée, les opportunités et les compétences dont ils ont besoin pour devenir des fondateurs de start-ups à succès. Et en utilisant le mot « hacker », je ne fais pas référence aux pirates informatiques, mais plutôt aux personnes curieuses, débrouillardes et ingénieuses qui arrivent à leur fin à partir de peu de moyens…

Qu’est-ce qui vous passionne dans votre métier ?
Ce qui est véritablement passionnant, c’est d’être tous les jours au cœur de l’innovation et des challenges rencontrés par les start-ups. Chaque jour, elles doivent faire face à des problèmes totalement inédits et nous devons adapter notre accompagnement. Chaque jour, je me remets en question et j’apprends – un bonheur pour l’ingénieur que je suis. Par exemple, un matin, il s’agit de réparer la machine à café (si chère aux développeurs)… et l’après-midi il faut construire une campagne de communication de 6 mois pour une levée de fonds en crowdfunding !

Un secret sur vous ?
Je cache bien mon accent niçois. Le soleil, la mer et les palmiers me manquent souvent !