Le business de la cybersécurité et l’invasion des objets connectés au cœur de la conférence TIC & Géopolitique organisée par l’EPITA le mercredi 11 mars 2015

L’EPITA organise la 7e édition de sa conférence TIC & Géopolitique, le mercredi 11 mars 2015. Deux tables-rondes auront lieu durant cet événement rassemblant de nombreux experts en informatique : la première portera sur l’état de la filière cybersécurité et la seconde s’attardera sur les risques liés à la prolifération annoncée des objets connectés.

epita_tic_geopolitique_2015_mars_business_cybersecurite_objets_connectes_ennemis_menaces_conferences_table-ronde_experts_professionnels_etudiants_rencontres_01.jpgLa France, eldorado de la cybersécurité ?
Face aux escroqueries les plus diverses et à l’espionnage économique, autorités et entreprises ont depuis longtemps compris leur intérêt à protéger au mieux les systèmes d’informations visés. Si de véritables professionnels développent et proposent des solutions, comment peut s’installer la confiance entre les différentes structures victimes d’attaques et ces « protecteurs » d’un genre nouveau ? Quelle est la bonne méthode pour choisir son prestataire ? La France a-t-elle encore les moyens de faire émerger une filière cybersécurité capable de répondre à cette demande sur son territoire ainsi qu’à l’international ? Ces interrogations seront soulevées lors de la table-ronde « Quel avenir pour une industrie française de la cybersécurité ? » qui verra échanger Sébastien Bombal, directeur des opérations Orange Cyberdéfense et responsable de la majeure Système, Réseau et Sécurité (SRS) de l’EPITA, Jean-Noël de Galzain, président des sociétés Hexatrust et Wallix, Patrick Guyonneau, délégué ministériel adjoint aux industries de sécurité au sein du Ministère de l’Intérieur et Guillaume Poupard, directeur général de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI).

epita_tic_geopolitique_2015_mars_business_cybersecurite_objets_connectes_ennemis_menaces_conferences_table-ronde_experts_professionnels_etudiants_rencontres_02.jpgL’objet connecté, un faux ami ?
De I, Robot à Wargames en passant par 2001, l’Odyssée de l’espace, nombreuses sont les œuvres de fiction estimant qu’un objet technologique peut devenir plus que menaçant pour l’Homme. Destinés à être près de 80 milliards sur Terre d’ici 2020, les objets connectés représentent donc pour certains un risque considérable : utilisés au quotidien (dans notre environnement personnel et professionnel) et interconnectés, ils ne réduiront pas l’espèce humaine à l’état d’esclave mais vont par contre démultiplier la menace numérique et effacer le peu de vie privée qu’il nous reste. Pour définir les enjeux de cette numérisation annoncée et les moyens d’éviter le cauchemar sécuritaire, l’EPITA invite Guillaume Baelde, responsable service utilisateurs du Centre national de référence radio (CNRR), Anne-Sophie Bordry, présidente du think tank « Objets connectés et intelligents France », Stéphane Gregoire, chef du service des affaires économiques de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) et Philippe Laurier, spécialiste de l’intelligence économique à l’Ecole Polytechnique. Tous participeront à la seconde table-ronde de cette journée : « Les objets connectés : notre nouvel meilleur ennemi ? »

Conférence TIC & Géopolitique « La cybersécurité : un “business” comme les autres ? »
Le mercredi 11 mars 2015 de 14 h à 17 h
EPITA
14-16 rue Voltaire
94270 Le Kremlin-Bicêtre
Programme complet disponible sur la page de l’événement
Inscription (dans la limite des places disponibles) sur la page dédiée
Suivez la conférence sur Twitter et participez avec le hashtag #TICGeopolitique

affiche_tic_geopolitique_epita_2015.jpg


À propos de TIC & Géopolitique
Lancées en 2009, les conférences TIC & Géopolitique de l’EPITA abordent chaque année les grandes thématiques liées à l’actualité de l’informatique. De l’e-démocratie à l’affaire Wikileaks en passant par la gouvernance d’Internet ou les mécanismes du crime numérique, ces rendez-vous permettent aux étudiants et professionnels présents de se mettre à la page en recueillant les points de vue d’experts invités par l’école.