Fabrice Métayer, François-Xavier Bois (EPITA promo 2000) et Benoit Germond (EPITA promo 2008) récompensés lors des Talents du Numérique

Organisée le 4 juin par le Syntec Numérique, le syndicat professionnel des entreprises de services du numérique (ESN), des éditeurs de logiciels et des sociétés de Conseil en Technologies, la 1re édition des Talents du Numérique récompensaient différents projets porteurs d’innovation. Parmi les lauréats figurent notamment trois anciens de l’EPITA : d’un côté Fabrice Métayer et François-Xavier Bois (EPITA promo 2000) pour Handistrict et de l’autre Benoit Germond (EPITA promo 2008) pour Pretty Streets.

epita_talents_numerique_handistrict.jpgHandistrict : une base de données pour aider les personnes en situation de handicap
Lauréat de la catégorie « Utopie » récompensant les « idées qui font rêver », Handistrict est un projet porté par la société Kernix, spécialisée dans le développement d’applications web et mobile et fondée en 2001 par Fabrice Métayer et François-Xavier Bois. Développée pour aider les handicapés à connaître quels lieux leur sont adaptés, Handistrict est une base de données de tous les lieux d’intérêt français disposant d’installations accessibles. « Le principe fondamental de Handistrict est de créer une base de données d’accessibilité ouverte, affirme François-Xavier Bois. Nous souhaitons que toutes les données collectées soient réutilisées de manière à créer tout un écosystème afin qu’une multitude de sites Web et d’applications mobiles en profitent pour enrichir leurs services. Cette vision “open data” permet d’avoir une base de qualité – les gens contribuent et reportent des problématiques plus facilement – et d’établir des partenariats avec des institutions publiques. »

Ce prix des Talents du Numérique montre à nouveau l’engouement que suscite Handistrict, lauréat de l’appel à projets sur les services innovants du Web et du 3e concours Dataconnexions. L’équipe ayant même été récemment invitée, entourée d’autres entrepreneurs et de ministres, à présenter son projet devant le président de la République à l’Elysée à l’occasion d’un déjeuner clôturant la Conférence de Paris sur l’Open data et le gouvernement ouvert. « Ce prix est une confirmation supplémentaire : cette problématique est bien dans l’air du temps, note François-Xavier. Aujourd’hui, dans le Web, il est évident que la constitution d’une base de donnée permettant d’opérer son service et le travail le plus long, le plus coûteux et le plus fastidieux. Le fait de fonctionner sur l’open data est plus viable que sur sa base de données propriétaire qui risque, à terme, de très vite devenir obsolète. »

epita_talents_numerique_prettystreets.jpgPretty Streets : une application mobile pour les touristes qui ne veulent plus rater les plus beaux coins des villes
Vainqueur de la catégorie « Techno numérique » félicitant les technologies ayant « un temps d’avance » et fondée par Fabrice Gibelin, Pretty Streets possède dans ses rangs Benoit Germond (EPITA promo 2008) au poste de directeur technique. Depuis mars 2014, le projet fait partie de la 3e saison de StartUp42, l’accélérateur de start-ups numériques sponsorisé par l’EPITA, qui se clôtura le 10 juillet par la désormais traditionnelle Prototype Fiesta. « Pretty Streets est une application mobile qui, comme son nom l’indique, offre la possibilité d’avoir des itinéraires préprogrammés de balades à pied dans les villes grâce à une carte interactive et un moteur de calcul d’itinéraire innovant, explique Daniel Jarjoura, directeur de l’accélérateur. Si tu es un nouvel arrivant dans une ville, tu peux ainsi savoir rapidement quelles sont les rues les plus belles grâce à différents critères – taille et longueur de la rue, monuments présents, vues et paysages, etc. »