Cédric Eugeni : informatique, applications et jeux vidéo

cedric_eugeni.jpgMordu d’informatique dès le secondaire, Cédric Eugeni (EPITA promotion 2014) a approfondi sa passion à l’EPITA où il suit désormais la majeure Multimédia et Technologie de l’Information (MTI). Il est aussi membre actif de l’Institut d’Innovations Informatiques de l’EPITA (3IE) au sein duquel il développe des applications mobiles pour Windows Phone et iPhone. Il revient sur son parcours au sein de l’école et sur ses aspirations.

Pourquoi as-tu rejoint 3IE ?

Dès la terminale, je savais que je voulais faire de l’informatique. Plutôt que de passer deux ans en classe préparatoire à travailler sur des cours théoriques sans pouvoir vraiment coder, j’ai préféré intégrer une école qui, en plus de nous dispenser une formation de qualité sanctionnée au bout de cinq ans par le titre d’ingénieur, nous permet de programmer concrètement dès la première année. L’EPITA répondait à tous ces critères.

Début 2012, suite à une réunion d’information et de recrutement organisée par 3IE, j’ai décidé de rejoindre le laboratoire. L’application Epilife était alors en pleine préparation, les équipes étaient galvanisées. J’avais envie de comprendre cet aspect de l’informatique de l’intérieur. Jusqu’en juillet 2012, j’y ai donc effectué mon second semestre d’ING1, en tant que développeur. Puis d’août 2012 à janvier 2013, j’y ai effectué mon stage.

Pourquoi avoir choisi de te spécialiser dans le développement d’applications ?

J’ai envie de créer des outils pour des personnes utilisant l’informatique comme un outil, mais pour qui cela ne doit pas être une contrainte. L’interface et la simplicité d’usage sont donc essentielles. A la différence des premiers cours de programmation que nous avons eus à l’école (nous développions des applications en console, sans interface, utilisables uniquement avec de solides connaissances en informatique), il faut insister sur l’accessibilité. Tout doit être fait pour qu’intuitivement, l’usager comprenne comment fonctionne le logiciel. En ce sens, 3IE est très professionnalisant et fonctionne comme une petite entreprise. Développeurs, graphistes et chefs de projets travaillent ensemble et doivent tenir compte des contraintes de chaque poste. Cela implique d’avoir une bonne connaissance de chacun. C’est très enrichissant.

Concernant mon travail propre au sein du laboratoire, j’ai d’abord décidé de mes spécialiser dans le développement pour Windows Phone. Je connaissais bien le C#, le langage utilisé pour programmer sous ce système d’exploitation (OS). Je me suis également mis au développement sur iOS parce que cet OS est bien plus répandu et parce que son langage, Objective-C, est très différent de ce que je pouvais connaître jusque-là. J’avais envie d’explorer de nouveaux langages et de compléter mes connaissances.

Quelle va être la suite de ton parcours ?

En août, j’entame un séjour d’un an au Canada pour obtenir un double diplôme, à savoir une maîtrise d’informatique orientée jeux vidéo. Cette formation viendra compléter ma formation d’ingénieur de l’EPITA. A mon retour, j’envisage d’effectuer mon stage de fin d’études dans le secteur du jeu vidéo, tout en gardant un œil sur le monde des applications mobiles. Car aujourd’hui, le secteur de l’applicatif mobile des jeux vidéo est en pleine expansion. Il y a encore beaucoup de choses à faire dans ce domaine.