Prologin 2013 : quand les jeunes programmeurs donnent le meilleur d’eux-mêmes

Comme chaque année depuis 1992, l’association Prologin organise son concours national d’informatique en partenariat avec l’EPITA. La compétition est ouverte aux personnes qui auront 20 ans ou moins en mai 2013, originaires de l’Union européenne et de Suisse. Son objectif affiché est de promouvoir la programmation, que les plus jeunes sachent coder mieux et plus vite.

Jill-Jênn Vie, président de Prologin, présente cette 21e édition du concours.

prologin_2013.jpg

Qui sont les participants de cette année ?

Des jeunes de moins de 20 ans, principalement originaires de France, mais aussi de Belgique, Suisse… Nous nous internationalisons ! Globalement, la moyenne d’âge est de 17 ans. Il s’agit essentiellement d’anciens participants qui, les années d’expérience aidant, parviennent à se hisser aux premières places du concours. Le niveau est assez élevé pour des lycéens. Avec Prologin, ils acquièrent des compétences qui font qu’on retrouve souvent des participants à la compétition parmi les lauréats des grandes écoles d’ingénieurs et d’informatique.

Cela dit, il ne faut pas que les plus jeunes soient refroidis par ce constat. Au contraire, il n’y a pas de timidité à avoir. Prologin étant le principal concours de programmation informatique ouvert aux moins de 20 ans au niveau national, c’est un bon moyen d’évaluer ses compétences en codage. Par ailleurs, grâce à l’option Informatique et Sciences du Numérique pour les terminales scientifiques (qui a commencé à la rentrée 2012), les jeunes programmeurs partent avec davantage de connaissances pour triompher lors de Prologin. Car l’objectif du concours est avant tout de pousser les participants à mieux coder.

Comment parvenez-vous à pousser les candidats à devenir meilleurs ?

Nous entretenons une collaboration informelle mais poussée avec l’association France-IOI. Ainsi, les participants à Prologin se distinguant sont généralement invités en stage chez France-IOI. De leur côté, quasiment tous les adhérents de moins de 20 ans de France-IOI participent à notre compétition. Nos méthodes ne sont pas les mêmes : ils entraînent leurs adhérents aux Olympiades Internationales d’Informatiques à l’aide de cours d’algorithmique de haut niveau ; nous poussons nos participants à apprendre en les faisant sécher sur des problèmes, qu’ils apprennent par eux-mêmes. Mais nos objectifs sont communs : que les jeunes sachent mieux programmer et coder et faire émerger les talents.

Qu’attendrez-vous des finalistes cette année ?

Lors de la finale, qui se tiendra la première semaine de mai 2013 (sous réserve), chacun des 100 candidats sélectionnés après le QCM et les épreuves régionales aura 36 heures pour programmer un « champion », capable d’affronter ceux des autres concurrents. Il arrive parfois que certaines intelligences artificielles programmées parviennent à élaborer des stratégies auxquelles leurs concepteurs n’avaient pas pensé ! Une fois cette phase pratique effectuée, nous évaluons les dix meilleurs à l’oral afin qu’ils nous présentent leurs stratégies. Enfin, nous les départageons.

Vous pouvez participer au QCM de présélection jusqu’au 3 janvier 2013. Les épreuves régionales débuteront le 10 février avec Paris. La finale aura lieu début mai à l’EPITA.