Plongeon au coeur de la piscine (2/5)

Un dispositif bien huilé

Les étudiants sont entièrement encadrés par une équipe de tuteurs nommés « Acus » (pour Assistant C UNIX). On les reconnaît à leur t-shirt noir avec « Acu » marqué au niveau de la poitrine. La piscine c’est aussi tout un vocabulaire. Les Acus sont des étudiants de 3e année du cyle ingénieur choisis parmi les plus brillants, qui, déjà passés par la piscine, ont décidé d’encadrer à leur tour les étudiants de première année du cycle ingénieur pendant ces dix jours si importants de la scolarité d’un Epitéen. Sous la responsabilité d’un enseignant de l’école, ils managent tout le processus de cet apprentissage accéléré. Ils s’occupent de préparer et d’encadrer les TP, d’expliquer les sujets que les élèves auront à résoudre, de les assister dans leurs travaux, ainsi que de toute la logistique nécessaire.

2acus.jpg« C’est une préparation lourde, qui demande un investissement important, et qui commence dès le début du mois de juillet », commente Julien, le chef des Acus, étudiant de la majeure Médias et Technologies de l’Information. Certaines fonctions sont occupées en permanence par les mêmes : il y un chef, un trésorier, un responsable qualité. Les autres fonctions sont réparties chaque jour entre Acus. Le programme d’une journée, appelé « projet », est préparé par deux d’entre eux. Il y a les Acus qui préparent et animent les ateliers, ceux qui préparent et encadrent les TP, ceux qui surveillent les étudiants et sont à leur disposition pour répondre à leurs questions pendant la batterie d’exercices de la veillée nocturne, ceux qui évaluent les exercices effectués par les étudiants pendant la nuit, ceux qui vérifient le bon fonctionnement du système, ceux qui s’occupent de la logistique ou encore du ravitaillement de l’équipe d’Acus en nourriture. Pour Kevin, chargé cette nuit-là d’assister les étudiants travaillant en salle machines, « la piscine, qui soumet les élèves à un rythme intensif, leur permet de se rendre compte s’ils sont faits ou non pour l’école. Elle fonctionne aussi comme une mise en jambe pour l’année. »

A suivre…