Un séminaire performant !

logo-lrde-100.jpgLa prochaine session du séminaire Performance et Généricité du LRDE aura lieu le 24 septembre 2008 à 14h.

 

Ayant pour objet de diffuser du savoir et des compétences sur la modélisation de bibliothèques métiers génériques et performantes, ce séminaire proposé par le Laboratoire de Recherche De l’Epita (LRDE) rassemble chaque mois des spécialistes autour de ce thème.

Au programme de cette session :

 

“Dans cet exposé je présenterai le modèle bulk-synchronous parallelism (BSP) des algorithmes et architectures parallèles, ainsi qu’un tour d’horizon des domaines d’application du parallélisme. BSP propose une vue unifiée des principaux paramètres de la performance des algorithmes parallèles et de leur adéquation sur les architectures multi-processeur, multi-coeur et leurs réseaux de communication interne. Il permet une analyse portable et extensible des performances ce qui permet d’éviter les principaux pièges de l’informatique parallèle : mauvaise granularité, réseau mal adapté, déséquilibres.”

 

“Les besoins croissants en puissance de calcul exprimés par de nombreux domaines scientifiques exercent une pression très forte sur les architectures émergentes, les rendant toujours plus performantes mais toujours plus complexes à maîtriser. Dans ce cadre, le développement d’outils tirant partie des spécificités de ces architectures (quadri et bientôt octo-coeurs, processeur Cell ou GPU par exemple) devient une gageure car allier expressivité et efficacité devient une tâche ardue. Les travaux exposés ici montrent comment l’utilisation de la programmation générative et, en particulier de la métaprogrammation template, permets de répondre à la fin au problème de per- formances et d’abstractions. Nous montrerons comment ces techniques ont permis de développer Quaff, un outil de placement automatique d’applications data-flow sur des cibles variées comme les clusters, les multi-coeurs ou le processeur CELL.”

Joel Falcou est maître de conférences en informatique au LRI, Université de Paris 11. Ses travaux de thèse ont porté sur la programmation parallèle pour la vision artificielle et, plus particulièrement, sur les applications de la programmation générative pour la création d’outils d’aide à la parallélisation. Il travaille actuellement sur la définition de langages orientés domaine pour le parallèlisme, outils qui s’intègrent dans divers projets de recherche (ANR et System@tic)
L’entrée du séminaire est libre.

Pour plus d’informations : http://seminaire.lrde.epita.fr/.