L’équipe de France sélectionnée


ioiFrance.jpg

L’association France IOI, dont l’Epita est le sponsor et lieu d’accueil, a sélectionné l’équipe de France qui va concourir aux Olympiades Internationales d’informatique  qui auront lieu dans la ville du Caire en Egypte, du 16 au 23 août 2008.


Mathis Hiron, Président de France IOI, répond à nos questions.

 

L’association FRANCE IOI

Depuis 1996, à l’initiative de l’EPITA, l’association France IOI a pour objectif de sélectionner, entrainer et accompagner l’équipe de jeunes de moins de 19 ans et non encore bacheliers qui vont représenter la France aux Olympiades Internationales d’Informatique. Elle dispose donc d’une expérience unique dans la préparation à cette Olympiade Scientifique Internationale.
Dans ce cadre, et afin de susciter des vocations chez les collégiens et lycéens, l’association à développé un ensemble d’outils dédiés à l’apprentissage de la programmation et de l’algorithmique.

C’est à travers son site web « France-ioi.org » et l’organisation de manifestations nationales que l’association réalise ses actions qui vont de l’apprentissage de la programmation, aux concours internationaux d’algorithmique, en passant par la sélection de l’équipe de France.
Sélection de l’équipe :

L’équipe de France a été sélectionnée le 24 Juin dernier. Les jeunes compétiteurs choisis sont : Louis Jachiet, Paul Kirchner, Timothée Lacroix et Alexandre Rebert.

ioi2008.jpg

Quel est le potentiel de cette équipe 2008 ?


Louis et Alexandre étaient en terminale cette année, Timothée en première  et Paul en 3ème. Louis a déjà participé aux IOI 2007, où il avait obtenu une médaille de bronze. Il a beaucoup progressé depuis  et est capable d’obtenir une médaille d’or aux IOI de cette année (il s’est très bien classé lors de concours internationaux par internet, pendant l’année). Pour les autres, c’est leur première participation. Ils ont tous un fort potentiel et sont très motivés, avec un peu plus d’un mois devant eux pour s’entraîner et bien réussir aux IOI. Ils ont tous les trois les capacités pour obtenir au moins une médaille de bronze, si tout se passe bien, affirme Mathias Hiron, Président de France-IOI.


 

Comment ont-ils été sélectionnés ?


L’équipe a été sélectionnée via une série de 8 épreuves entre les mois de mai et juin. Certaines de ces épreuves étaient similaires aux épreuves IOI (2 ou 3 problèmes à résoudre entièrement en un temps limité) et d’autres consistaient à résoudre des séries de 6 à 8 exercices, en décrivant simplement l’algorithme choisi, mais sans le programmer.


Pouvez-vous nous décrire leur entraînement ?


La plus grande partie de l’entraînement se fait à distance. Notre site d’entraînement met à leur disposition plusieurs centaines de problèmes, accompagnés de conseils et corrections détaillées, qui leur permettent de s’entraîner à leur rythme. Ils peuvent également nous contacter lorsqu’ils sont bloqués sur un exercice, ou souhaitent notre avis sur leurs solutions. Les candidats découvrent par eux-mêmes les algorithmes classiques au fil de la résolution des exercices et apprennent ainsi à trouver leurs propres algorithmes.


Du fait de ce principe de “découverte” des algorithmes par les candidats, nous ne proposons pas de “cours” au sens traditionnel, expliquant tous les algorithmes à connaître. Ceux-ci sont uniquement décrits dans les corrections des exercices qui les utilisent, permettant aux candidats de consolider ce qu’ils ont trouvé par eux-mêmes, ou via nos conseils. Au fur et à mesure de leur progression, nous leur donnons cependant accès à divers documents.
Ceux-ci décrivent, pour la plupart, des techniques de réflexion permettant de résoudre plus rapidement des problèmes difficiles. (vous pouvez en voir une partie ici :
http://www.france-ioi.org/train/algo/cours/ )


En plus de l’entraînement online, nous organisons plusieurs stages intensifs à l’Epita. Le premier se déroule au mois d’avril et regroupe une quinzaine de candidats parmi les plus motivés, répartis en deux sessions d’entraînement d’une semaine. Le deuxième se déroule en août, juste avant les IOI, et est destiné en priorité aux candidats de l’équipe de France. Ces stages ont une structure similaire à l’entraînement online et sont basés principalement sur la résolution de nombreux exercices, avec les conseils des entraîneurs.
Nous organisons également de temps en temps, des stages online. Leur principe est similaire aux stages à Paris, mais chacun travaille de chez lui et communique avec les autres candidats et entraîneurs par internet.


Les meilleurs candidats résolvent ainsi jusqu’à 250 exercices tout au long de leur entraînement.


Qui encadre cette sélection de jeunes ?


Je m’occupe pour ma part de la sélection française aux IOI depuis 1997, à savoir la deuxième
ioilogo.jpg
participation de la France. Arthur Charguéraud (vice-président de France-IOI) m’a rejoint après sa participation en tant que candidat aux IOI 2002, et nous nous répartissons depuis la majorité du travail. D’anciens candidats nous rejoignent petit à petit et participent aux stages d’entraînement, ainsi qu’à la création de contenus sur le site. Guillaume Ryder, Lucien Pech, Mehdi Bouaziz et Jacques-Henri Jourdan, tous les quatre médaillés aux IOI nous ont ainsi rejoints depuis 2004. Mehdi Bouaziz (médaillé d’or aux IOI 2005) m’accompagnera en Egypte avec les candidats.


Récapitulatif des dates :


Deux sessions de stage intensif à l’Epita, du 13 au 19, puis du 20 au 26 avril. Epreuves de sélection de l’équipe de France en mai et juin, sélection définitive de l’équipe le 24 juin. Stage online pour les 5 meilleurs de la sélection (incluant les 4 membres de l’équipe) du 1er au 7 juillet. Stage intensif à l’Epita pour ces mêmes candidats du 6 au 12 août. Départ pour le Caire en Egypte le 13 août. L’entraînement intensif continu sur place pour l’équipe jusqu’au 16 août Les IOI 2008 se déroulent du 16 au 23 août. Nous rentrons donc à Paris le 23 août.