Cycle préparatoire en 2 ans

Cycle préparatoire en école d’ingénieurs

Le cycle préparatoire intégré de l’école d’ingénieurs en intelligence informatique EPITA permet aux futurs ingénieurs informaticiens d’acquérir en 2 ans les fondamentaux scientifiques de l’ingénieur.

Les préparatoires intégrées

Dans la grande tradition française des écoles d’ingénieur, l’EPITA commence par des classes préparatoires intégrées.
Inspirées du concept des classes préparatoires scientifiques traditionnelles, les prépas de l’école d’ingénieurs en intelligence informatique EPITA sont marquées par une pédagogie moderne et dynamique imprimé par la passion commune de ses élèves : l’informatique et les technologies de l’information.

Un programme sur mesure

  • Les mathématiques, indispensables à l’ingénieur informaticien, jouent un rôle très important. Physique et électronique y gardent également une place.
  • Les sciences informatiques (algorithmique, programmation, architecture des ordinateurs) jettent les bases de ce que seront les années d’ingénierie.
  • Les premiers projets prennent déjà place pour préparer les esprits à l’action de l’ingénieur.
  • Anglais général et anglais technique, expression écrite et orale et ouverture culturelle complètent les bases de l’aspirant ingénieur informaticien.

 

La pédagogie numérique

Au-delà d’un contenu, la forme de l’enseignement est également nouvelle. Les étudiants disposent de modules de cours numériques qui leurs permettent de travailler toutes les notions théoriques à leur rythme et au moment qui leur convient. Ces modules sont constitués de cours mais aussi de fiches récapitulatives, d’exercices d’application directe et de QCM d’auto-évaluation. Ils permettent à l’étudiant de se préparer efficacement aux séances de travaux dirigés et de travaux pratiques qui, eux, restent en face à face avec les enseignants.

5 campus dans la France entière

Les deux années de classes préparatoires intégrées de l’EPITA sont dispensées dans 5 grandes villes de France : Lyon, Paris, Rennes, Strasbourg et Toulouse. Les futurs ingénieurs issus de Terminale générale ont la possibilité d’effectuer leur cycle de classes préparatoires sur un de ces cinq campus avant de rejoindre celui de Paris, Lyon ou Toulouse pour y accomplir leur cycle ingénieur en 3 ans ou Strasbourg et Rennes pour la première année du cycle ingénieur.

La découverte des technologies de pointe et leurs impacts sur la société dès le cycle préparatoire

L’EPITA est la première école d’ingénieurs à immerger ses étudiants dès le cycle préparatoire dans les technologies les plus innovantes. Au-delà des aspects scientifiques et technologiques, elle leur fait découvrir les implications économiques, sociétales, environnementales et éthiques. EPITA, l’école de l’intelligence informatique, se doit de préparer ses futurs diplômés à ces domaines le plus tôt possible et à leur donner les compétences nécessaires pour en évaluer toutes les composantes.

Intelligence Artificielle, Cybersécurité, Informatique quantique, etc. sont des domaines qui font rêver par leur pouvoir de changer la société et les ingénieurs de l’EPITA seront les maîtres d’œuvre de ces révolutions. Sur chacun de ces thèmes, sera proposé aux étudiants une phase d’étude scientifique et technique suivie d’un travail personnel d’état de l’art. Puis une mise en œuvre de ces technologies sera réalisée lors de travaux pratiques et de projets. Enfin, des sociologues, des économistes, des philosophes, etc. mettront en lumière les implications humaines, sociétales et éthiques du déploiement de ces technologies dans la société.

L’enseignement portera sur des grands thèmes de l’informatique actuelle :

CYBERSÉCURITÉ

La cybersécurité assure une gestion de la data dans des conditions optimales et sécurisées. Acquisition, transport, traitement, stockage, mise à disposition, toutes ces étapes ouvrent des vulnérabilités à ceux que l’on appelle les cybercriminels. Dans un monde interconnecté où la collecte d’informations et les échanges numériques explosent, l’exposition aux cyber-attaques ne cesse d’augmenter. La protection des données numériques est devenue l’un des défis majeurs de notre époque, car elle est source aussi bien d’enjeux politiques, économiques et militaires que d’enjeux criminels à des niveaux très variés. Comment protéger ses données tout en garantissant l’accès aux personnes autorisées ? Comment créer une société numérique de confiance tout en protégeant les libertés individuelles ?


 

IOT ET ROBOTIQUE

Les objets connectés ou Internet des Objets (IoT) sont partout. Que ce soient de simples « gadgets ludiques », de dispositifs médicaux ou de systèmes industriels complexes, leur point commun est d’être connectés à des réseaux ouverts tel que le Cloud / Internet. Ils posent donc des problématiques complexes de développement, de communication et de sécurisation.

En changeant d’échelle, depuis les premiers automates jusqu’aux robots humanoïdes autonomes, la robotique s’est inspirée de la nature pour augmenter les capacités humaines d’interaction avec le monde réel. Quelles sont les limites économiques et éthiques de ces activités ? L’intelligence artificielle va-t-elle bouleverser l’usage des objets connectés et des robots ?


 

SYSTÈMES EMBARQUÉS

Téléphone portable, voiture, carte à puce, aéronautique ou électroménager, quel que soit le domaine, les systèmes embarqués sont dorénavant intégrés à la plupart des objets que nous utilisons au quotidien. Leur utilisation massive fait suite à des décennies de recherche et d’innovation dans les sciences de l’information et ils présentent désormais des opportunités commerciales colossales. Quelles seront les prochaines étapes avec l’intégration d’outils d’IA ? Comment assurer la sureté et la sécurité de tels systèmes complexes ?


 

IA : KNOWLEDGE BASED

Les systèmes à base de connaissances ont dominé les travaux de recherche et les applications dans le domaine de l’Intelligence Artificielle durant des années. Ils constituent une approche de l’IA complétement différente de l’IA statistique en utilisant des connaissances explicites au lieu de réseaux de neurones et de Machine Learning. Les premiers cherchent à raisonner et les seconds à reproduire à partir des données connues. Si actuellement l’IA statistique produit des résultats remarquables et parfaitement exploitables elle reste handicapée par son absence de démonstration. Comment développer aujourd’hui des KBS ? Comment faire interagir les deux approches pour améliorer les résultats de chacune ?


 

IA : MACHINE LEARNING

Le Machine Learning ou l’apprentissage machine est l’ensemble des algorithmes qui permettent à un système « d’apprendre » à partir d’exemples et de données. Le système fera une prédiction à partir des données qui lui ont été fournie durant son apprentissage. La qualité du résultat dépendra de la qualité et de la quantité de ces données. Il est donc important, pour les entreprises, de développer une stratégie et une vraie culture autour de la data à tous les échelons de l’organisation afin de tirer tous les bénéfices de ces outils d’IA. Comment générer des algorithmes toujours plus performants ? Comment qualifier les données pour garantir l’indépendance et l’éthique des prédictions ? Quels sont les domaines et les limites d’application ?


 

INFORMATIQUE QUANTIQUE

Là où les ordinateurs actuels utilisent des bits (0 ou 1) les ordinateurs quantiques utilisent des qubits qui selon les lois de la mécanique quantiques peuvent représenter une combinaison de 0 et de 1 en même temps, grâce au principe de superposition. Pour des programmes devant manipuler des volumes énormes de variables, c’est l’intrication entre les qubits et les probabilités associées qui vont être exploités pour réaliser des opérations incroyablement plus rapides. Ces ordinateurs seront destinés à des usages bien précis mais ils vont être une véritable révolution pour le traitement de données massives dans des domaines tels que les simulations chimiques, physiques et biologique. Quels seront les domaines les plus impactés ? Quel impact sur la cybersécurité ou sur l’intelligence artificielle ?


 

RÉALITÉ VIRTUELLE ET AUGMENTÉE

La réalité augmentée est le fait de rajouter des éléments virtuels 3D dans un environnement réel. La réalité virtuelle, quant à elle consiste à immerger l’utilisateur dans un environnement artificiel créé à l’aide de logiciel 3D. Elles plongent les personnes dans un nouvel univers et les coupent partiellement de la réalité. Elles sont capables de stimuler plusieurs de nos sens tels que : la vue, l’ouïe ou encore le toucher. Ces technologies souvent développées dans un but ludique revendiquent aujourd’hui de nouveaux usages tels que la formation ou la maintenance. Quels impacts auront-elles sur notre vie personnelle et professionnelle dans les prochaines années ?


 

FINTECH

Fintech est la contraction de Financial Technology (technologie pour la finance). Ce mot englobe les startups et les petites entreprises qui utilisent les technologies numériques les plus innovantes, telle que l’intelligence artificielle, la blockchain, les applications mobiles, etc. afin de proposer de nouveaux services financiers à travers des solutions originales : paiement mobile, crowdfunding, épargne, assurance… C’est un domaine en pleine explosion qui touche maintenant les grandes institutions. Que peut-on attendre de ces nouvelles relations entre le grand public et les institutions financières ? Quelles innovations peut-on encore espérer ? Des limites éthiques sont-elles définies dans la gestion de nos données personnelles ?


 

Premières années, premiers projets

1re année de prépa : Info Sup

En Info Sup, le thème est la conception de jeu, avec ses moteurs graphiques, physiques réseaux, sons, etc. Développés sous Windows, en C# ou OCaml et utilisant différentes bibliothèques et framework comme DirectX, OpenGL ou encore Unity, ils imposent aux étudiants connaissance et manipulation des différents composants d’un ordinateur (carte graphique, carte son, périphériques d’entrée, etc).

Les jeux proposés par les étudiants sont très souvent des répliques de ceux qui les ont le plus fascinés, ceux auxquels ils ont joué le plus. De type FPS, les RTS ou encore les RPG. Les « hits » du moment sont les Battle Royalelike, les Rogue-like, les Diablo-like, les Survival Horror et les indémodables jeux de plateformes.

Découvrez le Trailer du projet de jeux vidéo « Emergency Service Unit » de Vincent, Louis, Maxence et Nathan : 

2nde année de prépa : Info Spé

Quelques changements interviennent en Info Spé. L’environnement passe à UNIX et les langages utilisés sont le C, le C++, OCaml et le GO. De plus, les étudiants doivent cette fois-ci réaliser deux projets utilitaires :

  • Le cahier des charges du premier est imposé. Parmi les projets déjà proposés, on trouve un OCR (logiciel de reconnaissance de caractères), un logiciel de cartographie (transformation 2D-3D) et un logiciel de reconnaissance faciale. Aguerris par la première année, les étudiants trouvent un plaisir supplémentaire à ce premier projet dans la compétition entre groupes et leurs premiers pas dans l’IA.
  • Le cahier des charges du 2nd projet est libre et le logiciel utilitaire débouche sur des Photoshop like, des modeleurs 3D, des éditeurs de partition, des logiciels de reconnaissance de la parole, etc.

Dans tous les cas, que ce soit en première ou deuxième année, on travaille par groupe de 4, le projet fait l’objet de plusieurs présentations devant un jury et doit au final fournir un résultat “packageable”.

 

Adrien, nous présente un des #ProjetsS3 de son groupe sur la réalisation d’un logiciel de type O.C.R. (Optical Character Recognition) dont la fonctionnalité principale est d’extraire depuis une image le texte contenu dans celle-ci :

Après un 1er cycle d’études :  l’Année de Renforcement des Compétences Scientifiques (ARCS)

Cette année de Renforcement des Compétences Scientifiques prépare au cursus ingénieur ou expert de l’EPITA. Elle traduit la volonté de l’école d’accompagner, pendant une année, les jeunes diplômés issus de BTS ou de BUT vers la réussite et l’obtention d’un diplôme d’ingénieur ou d’un titre d’expert de niveau I en ingénierie informatique.

L’ARCS couvre les objectifs des 2 années préparatoires (Info Sup et Info Spé) à quelques nuances près.

Les étudiants ayant déjà eu une expérience de découverte de l’entreprise, n’auront pas de stage à effectuer. Ils ne pourront également réaliser leur expérience internationale avant de rejoindre le cycle ingénieur et cela afin de rester au cœur de la formation EPITA durant leurs 2 semestres de cours.

Une formation internationale et une première expérience à l’étranger

La dimension internationale de la formation EPITA est affirmée depuis de nombreuses années.
Elle se traduit de plusieurs façons :

  • Le TOEIC doit être validé avec un score de 800 en fin de 1re année de cycle ingénieur
  • Introduction de cours dispensés en anglais dès la 2e année du cycle préparatoire pour tous les étudiants
  • Rédaction des documentations de projets en anglais
  • Pratique d’une seconde langue étrangère encouragée (principalement chinois, japonais et coréen)
  • Échange académique possible et fortement conseillé dès la deuxième année de cycle préparatoire pour un semestre dans une université partenaire.

De nombreuses destinations sont proposées en Europe (Angleterre, Irlande, Finlande, Lettonie, Lituanie, République Tchèque, Pologne, Allemagne, Italie, Espagne …) en Amérique (États-Unis, Canada, Québec, Mexique, Brésil …) en Asie (Chine, Corée du Sud, Japon, Thaïlande, Malaisie …) en Afrique du Sud, en Australie…

Pour chacune d’entre-elles, un cursus, mis en place avec l’université d’accueil, permet aux étudiants de poursuivre l’acquisition du socle de connaissances scientifiques dans un environnement culturel totalement différent.

  • Classes anglophones pour ceux qui souhaitent suivre l’intégralité du cycle préparatoire en anglais

 

Le format des études est conforme aux normes européennes avec une organisation en semestre, la capitalisation des acquis, l’attribution d’ECTS (système européen de transfert de crédits) et la délivrance d’un grade de master avec le titre d’ingénieur diplômé de l’école de l’intelligence informatique EPITA.

Vous avez des questions ? Venez nous rencontrer lors de nos événements !