« Pour se plaire dans l’informatique, il faut une certaine façon de penser »

Pour intégrer l’EPITA en 1re année, Lucas Homand (EPITA promo 2021) est passé par la rentrée décalée. Un gain de temps et un vrai plus.

epita_rentree_decalee_etudiants_temoignages_cycle_preparatoire_ecole_ingenieurs_02.jpg
Que faisais-tu avant l’EPITA ?
Lucas Homand : J’étais en prépa MPSI, soit mathématiques, physique et sciences de l’ingénieur, dans un lycée public. À l’époque, comme je ne savais pas encore que l’EPITA proposait une prépa intégrée et que je voulais absolument un titre d’ingénieur en informatique certifié par la CTI, je m’étais dirigé vers cette prépa MPSI, me disant que cela allait m’ouvrir toutes les portes par la suite. Le souci, c’est qu’en prépa, je me suis vite rendu compte que je n’étais bon qu’en mathématiques et informatique. Même si j’aimais bien l’ambiance et les autres matières, je crois simplement que je n’étais pas assez motivé. Au fond de moi, je savais qu’il me fallait une école de maths et d’informatique. Après y avoir passé six mois, j’ai choisi de me réorienter.

Le choix de se réorienter a-t-il été difficile à faire ?
Pas vraiment car, depuis tout petit, je sais que je veux devenir ingénieur en informatique. Une fois que j’ai découvert le Cycle préparatoire intégré de l’EPITA via un forum organisé dans ma prépa, je me suis rendu à une Journée Portes Ouvertes et cela m’a convaincu. Le choix de rejoindre cette école me semblait naturel. D’ailleurs, j’aimerais bien à mon tour participer à ce forum dans mon ancienne prépa pour présenter l’EPITA. Comme un juste retour des choses.

Qu’est-ce qui te plaît autant dans l’informatique ?
La logique. Pour se plaire dans l’informatique, il faut une certaine façon de penser. J’aime aussi son potentiel : on peut tout faire avec l’informatique. Les possibilités de création sont quasiment infinies.

Avais-tu de l’appréhension avant de commencer la rentrée décalée ?
Non. Je voyais ça comme une rentrée normale. En plus, mon entretien d’admission s’était passé avec les professeurs que j’allais avoir par la suite. J’avais eu un bon feeling avec eux, en particulier mon professeur de mathématiques et d’algorithmique. Cela m’a permis d’être plutôt serein au moment de rejoindre l’école.

Comment cela s’est passé ?
Très bien ! Le premier jour, je suis venu un peu en avance. Les étudiants qui faisaient leur rentrée décalée ont été accueillis par les EPITéens déjà présents depuis un an. Ces derniers nous ont expliqué le fonctionnement de l’école, la vie sur le campus, etc. On a tout de suite été bien intégrés !

Quel conseil donnerais-tu à un étudiant qui, comme toi, aimerait se réorienter à l’EPITA ?
De ne pas hésiter ! Si on aime l’informatique et qu’on souhaite en faire son métier, l’EPITA est, selon moi, la meilleure école possible. En plus, le nombre d’étudiants suivant la rentrée décalée étant plus petit que celui de la rentrée classique, cela permet de créer des liens forts entre nous. On travaille ensemble, sur de nombreux projets… c’est très stimulant !

epita_rentree_decalee_etudiants_temoignages_cycle_preparatoire_ecole_ingenieurs_01.jpg