Rentrée décalée : « Je ne vois pas pourquoi un étudiant attendrait deux ou trois ans avant de tenter l’EPITA »

Certains étudiants décident de rejoindre la 1re année de l’EPITA en cours de route, après une première expérience pas forcément à la hauteur de leurs attentes. C’est ce qu’a choisi de faire Henri Bouvet (EPITA promo 2022), passé par la Rentrée Décalée Prépa # que propose l’école. Un gain de temps et un vrai plus.

epita_rentree_decalee_etudiants_temoignage_cycle_preparatoire_ecole_ingenieurs_henri_2018_01.jpg

La bonne ambiance de l’EPITA a séduit Henri comme on peut le voir ici !

 

Que faisais-tu avant l’EPITA ?
Pour moi, les études supérieures ont très mal commencé ! En effet, lors de ma terminale, avec les révisions pour mon Bac S option SI, je n’ai jamais vraiment pris le temps de réfléchir à ce que je voulais faire par la suite. Du coup, au moment de faire mes vœux sur APB (désormais remplacé par Parcoursup), j’ai sélectionné différentes écoles sans me renseigner plus que ça sur l’enseignement qu’elles proposaient ni sur leur réputation. Ayant été reçu dans chacune d’entre elles, je me suis dirigé vers celle dont le champ de compétences me paraissait le plus intéressant, un peu par défaut… sauf qu’au final, je n’y suis resté qu’une matinée !

Que s’est-il passé ?
C’était une école d’ingénieurs aéronautique, automobile, aérospatial et ferroviaire qui semblait intéressante sur le papier, mais cette fameuse matinée m’a suffi pour comprendre qu’elle n’était pas faite pour moi. Déjà, l’ambiance n’était pas à mon goût, avec un Bureau des Etudiants clairement pas sur la même longueur d’onde que moi. Et quand, ensuite, l’un des responsables de l’école a demandé à la salle qui était intéressé par l’aérospatial – soit l’unique domaine qui m’intéressait dans le cursus – et que toute l’assemblée s’est « moquée » des seuls cinq étudiants à lever la main – dont moi -, j’ai compris que quelque chose n’allait pas. Le responsable lui-même semblait dans l’embarras au micro. Juste après, je suis allé le voir ! il m’a alors expliqué que l’aérospatial était une filière « mise là pour faire joli » et que l’école ne disposait pas vraiment de professeurs attirés ! À la suite de mon départ, j’ai pris la décision de travailler chez moi pendant six mois l’informatique, les mathématiques et d’autres matières pour ensuite être prêt à intégrer l’EPITA en février via la Rentrée Décalée.

Quand est-ce que tu as commencé à t’intéresser à l’informatique ?
Cela a véritablement commencé lors de ma terminale. Avant, mon intérêt était plutôt succinct et le peu d’informatique que j’avais pu faire, c’était par obligation lors de mon projet de première. Tout a donc changé l’année suivante, grâce à la spécialité informatique et sciences du numérique (ISN). Pour autant, même si je commençais à aimer ça, je n’étais pas encore assez dedans pour pouvoir me dire « Oui, je veux faire ça plus tard ». D’où mon orientation après le Bac.

A quel moment as-tu décidé de rejoindre l’EPITA ?
Après ma mauvaise expérience, j’ai d’abord pensé faire un DUT informatique, comme l’un de mes cousins. Sauf que, rapidement dans mon entourage, on a commencé à me parler d’écoles d’ingénieurs susceptibles de me plaire, dont l’EPITA que j’avais d’ailleurs déjà notifié au moment des vœux sur APB. Je m’y suis donc rendu lors d’une Journée Portes Ouvertes et j’ai vraiment aimé, surtout le contact avec les professeurs. Lors de cette période d’entre-deux, j’ai visité pas mal d’écoles et l’EPITA est la seule où un enseignant m’a dit « Viens dans mon bureau, on va discuter ». Ensemble, on a parlé du travail à fournir, des cours magistraux, etc. C’était la première fois que j’avais un véritable échange avec un professeur. En sortant de là, je savais que j’allais pouvoir progresser dans cette école et, surtout, recevoir de l’aide au cas où.

Depuis, tu as intégré la 1re année en début d’année 2017. Comment t’y sens-tu ?
Je suis content d’être là ! Les cours me conviennent et je ne regrette pas d’avoir fait ce choix, surtout après ce que j’ai pu vivre.

As-tu pu aussi découvrir la vie associative sur le campus ?
Je me suis inscrit à L’Antre, l’association de jeux de rôle. Par contre, pour le moment, je n’ai pas encore participé à une seule soirée car elles tombent à chaque fois au même moment que celles organisées avec mes amis, eux-aussi férus de jeux de rôle. Peut-être plus tard !

Quel conseil donnerais-tu à un étudiant qui, comme toi, aimerait se réorienter à l’EPITA ?
Pour moi, l’intérêt de la réorientation dépend du niveau d’études. Si cela doit advenir juste après le Bac, comme pour moi, je pense que cela peut être très bénéfique à condition de le vouloir vraiment, d’être sûr de son choix. C’est différent si l’on se trouve à un stade plus avancé dans son parcours. Mais si l’étudiant est vraiment attiré par l’informatique et ne trouve pas son bonheur dans son école, je ne vois pas pourquoi il attendrait deux ou trois ans avant de tenter l’EPITA car, avec la rentrée décalée, il pourra faire tout de suite de l’informatique.


epita_rentree_decalee_etudiants_temoignages_cycle_preparatoire_ecole_ingenieurs_01.jpg

Envie de faire partie de la prochaine Prépa # de la Rentrée Décalée de l’EPITA ?
Celle-ci débutera le lundi 26 février 2018 !

Pour en savoir plus sur la Rentrée Décalée Prépa #, rendez-vous sur la page dédiée.

Les admissions se font sur dossier, tests et entretiens pour les titulaires du baccalauréat scientifique (1re année PAES, Maths Sup, L1 scientifique et autres filières).

Les candidatures sont ouvertes:
vous pouvez dès maintenant remplir le dossier de candidature en ligne sur le site www.advance-parallele.fr