Vue d’ensemble

Cycle préparatoire en école d’ingénieurs

Le cycle préparatoire intégré de l’EPITA permet aux futurs ingénieurs informaticiens d’acquérir en 2 ans les fondamentaux scientifiques de l’ingénieur.

Les préparatoires intégrées

Dans la grande tradition française des écoles d’ingénieur, l’EPITA commence par des classes préparatoires intégrées.
Inspirées du concept des classes préparatoires scientifiques traditionnelles, les prépas de l’EPITA sont marquées par une pédagogie moderne et dynamique imprimé par la passion commune de ses élèves : l’informatique et les technologies de l’information.

Un programme sur mesure

Les mathématiques, indispensables à l’ingénieur informaticien, jouent un rôle très important. Physique et électronique y gardent également une place.

  • Les sciences informatiques (algorithmique, programmation, architecture des ordinateurs) jettent les bases de ce que seront les années d’ingénierie.
  • Les premiers projets prennent déjà place pour préparer les esprits à l’action de l’ingénieur.
  • Anglais général et anglais technique, expression écrite et orale et ouverture culturelle complètent les bases de l’aspirant ingénieur informaticien.

La pédagogie numérique

Au-delà d’un contenu, la forme de l’enseignement est également nouvelle. Les étudiants disposent de modules de cours numériques qui leurs permettent de travailler toutes les notions théoriques à leur rythme et au moment qui leur convient. Ces modules sont constitués de cours mais aussi de fiches récapitulatives, d’exercices d’application directe et de QCM d’auto-évaluation. Ils permettent à l’étudiant de se préparer efficacement aux séances de travaux dirigés et de travaux pratiques qui, eux, restent en face à face avec les enseignants.

5 campus dans la France entière

Les deux années de classes préparatoires intégrées de l’EPITA sont dispensées dans 5 grandes villes de France : Lyon, Paris, Rennes, Strasbourg et Toulouse. Les futurs ingénieurs issus de Terminale S ont la possibilité d’effectuer leur cycle de classes préparatoires sur un de ces cinq campus avant de rejoindre celui de Paris pour y accomplir leur cycle ingénieur.

Premières années, premiers projets 

1re année de prépa : Info Sup

En Info Sup, le thème est la conception de jeu, avec ses moteurs graphiques, physiques réseaux, sons, etc. Développés sous Windows, en C# ou OCaml et utilisant différentes bibliothèques et framework comme DirectX, OpenGL ou encore Unity, ils imposent aux étudiants connaissance et manipulation des différents composants d’un ordinateur (carte graphique, carte son, périphériques d’entrée, etc).

Les jeux proposés par les étudiants sont très souvent des répliques de ceux qui les ont le plus fascinés, ceux auxquels ils ont joué le plus. De type FPS, RTS, RPG, les « hits » du moment sont des Warcraft like, des Quake like, des GTA Like ainsi que des NeedForSpeed ou Mario like.

2nde année de prépa : Info Spé

Quelques changements interviennent en Info Spé. L’environnement passe à UNIX et les langages utilisés sont le C, le C++, OCaml et le GO. De plus, les étudiants doivent cette fois-ci réaliser deux projets utilitaires :

  • Le cahier des charges du premier est imposé. Parmi les projets déjà proposés, on trouve un OCR (logiciel de reconnaissance de caractères), un logiciel de cartographie (transformation 2D-3D) et un logiciel de reconnaissance faciale. Aguerris par la première année, les étudiants trouvent un plaisir supplémentaire à ce premier projet dans la compétition entre groupes et leurs premiers pas dans l’IA.
  • Le cahier des charges du 2nd projet est libre et le logiciel utilitaire débouche sur des Photoshop like, des modeleurs 3D, des éditeurs de partition, des logiciels de reconnaissance de la parole, etc.

Dans tous les cas, que ce soit en première ou deuxième année, on travaille par groupe de 4, le projet fait l’objet de plusieurs présentations devant un jury et doit au final fournir un résultat “packageable”.

Après un 1er cycle d’études : l’Année de Préparation Ingénieur (API)

L’année API est destinée aux étudiants titulaires d’un 1er cycle qui souhaitent rejoindre l’EPITA et qui n’ont pas les fondamentaux scientifiques requis. Les étudiants réaliseront 2 semestres de cours afin de valider le cycle préparatoire et intégrer le cycle ingénieur.
L’API couvre les objectifs des 2 années préparatoires (Info Sup et Info Spé) à quelques nuances près.

Les étudiants titulaires d’un BTS ou d’un DUT ayant déjà eu une expérience de découverte de l’entreprise, ils n’auront pas de stage à effectuer. Ils ne pourront également réaliser leur expérience internationale avant de rejoindre le cycle ingénieur et cela afin de rester au cœur de la formation EPITA durant leurs 2 semestres de cours.

Une formation internationale et une première expérience à l’étranger

La dimension internationale de la formation EPITA est affirmée depuis de nombreuses années.
Elle se traduit de plusieurs façons :

  • Le TOEIC doit être validé avec un score de 800 en fin de 1re année de cycle ingénieur
  • Introduction de cours dispensés en anglais dès la 2e année du cycle préparatoire
  • Rédaction des documentations de projets en anglais
  • Pratique d’une seconde langue étrangère encouragée (principalement Chinois et Japonais)
  • Échange académique possible et fortement conseillé dès la deuxième année de cycle préparatoire pour un semestre dans une université partenaire.

De nombreuses destinations sont proposées en Europe (Angleterre, Irlande, Finlande, République Tchèque, Pologne, Allemagne, Italie, Espagne …) en Amérique (États-Unis, Canada, Québec, Mexique, Brésil …) en Asie (Chine, Japon, Corée du Sud, Thaïlande, Malaisie …) en Afrique du Sud, en Australie…

Pour chacune d’entre-elles, un cursus, mis en place avec l’université d’accueil, permet aux étudiants de poursuivre l’acquisition du socle de connaissances scientifiques dans un environnement culturel totalement différent.

  • Classes anglophones pour ceux qui souhaitent suivre l’intégralité du cycle préparatoire en anglais

 

Le format des études est conforme aux normes européennes avec une organisation en semestre, la capitalisation des acquis, l’attribution d’ECTS (système européen de transfert de crédits) et la délivrance d’un grade de master avec le titre d’ingénieur diplômé de l’EPITA.